Anne Mottet, compagne de Thomas Pesquet : "Il parlait un peu bizarrement… mais il va bien"

  • A
  • A
Partagez sur :

Anne Mottet, compagne de Thomas Pesquet, a suivi de près le retour sur Terre de son conjoint vendredi, depuis le Centre des astronautes européens à Cologne.

INTERVIEW

Après six mois en orbite, Thomas Pesquet a regagné la Terre vendredi. À peine sorti de la capsule Soyouz qui l’a ramené, l’astronaute français a eu sa compagne Anne au téléphone. Cette dernière a suivi de près l’atterrissage de son conjoint depuis la salle de contrôle du Centre des astronautes européens, à Cologne, en Allemagne, non sans émotion et sans angoisse, le regard fixé sur les écrans.

"On a dû raccrocher assez vite". "J’étais un peu déçue de ne pas voir Thomas tout de suite à son arrivée, car la caméra était un peu loin. Après, je l’ai vu et il a pu m’appeler. La connexion n'était pas terrible mais il va bien", a confié Anne Mottet à Europe 1. "Je trouvais qu’il parlait bizarrement, mais parce qu’il y avait beaucoup de monde autour de lui. On a dû raccrocher assez vite car le signal n'était pas très bon, mais il se sent bien", poursuit-elle. Anne Mottet reconnaît avoir trouvé Thomas Pesquet "un peu pâle". "Il n’a pas vu le soleil pendant six mois, et ça se voit un peu", avoue-t-elle.

Des retrouvailles dans la soirée. Anne Mottet a désormais hâte de retrouver son conjoint. "Maintenant j’ai envie de le voir, lui parler, le regarder dans les yeux", confie-t-elle encore. Ce sera chose faite dans la soirée : Thomas Pesquet est attendu à Cologne, dans la nuit, vers 3 heures. L’astronaute français doit rester trois semaines au Centre des astronautes européens pour y subir une série de tests médicaux et des analyses scientifiques. Le couple a prévu ensuite de se prendre une semaine de vacances à la fin du mois.