Air France : le procès de la chemise arrachée renvoyé à la rentrée

  • A
  • A
Air France : le procès de la chemise arrachée renvoyé à la rentrée
Le CE d'Air France du 5 octobre dernier avait dégénéré.@ AFP
Partagez sur :

La justice a estimé qu'il fallait deux jours afin d'entendre toutes les parties et témoins. Le procès débutant vendredi n'était prévu que sur un seul jour.

Le procès de la chemise arrachée, prévu vendredi, a été renvoyé aux 27 et 28 septembre prochain.

Pour entendre tout le monde. "Le tribunal a estimé que cette affaire devait revenir sur deux jours", afin d'entendre toutes les parties et témoins, a déclaré le président du tribunal.

Le procès, ouvert vendredi devant le tribunal correctionnel de Bobigny, n'était prévu que sur une journée, pour 15 prévenus, dont 5 militants CGT.

Le 5 octobre, le directeur des ressources humaines, Xavier Broseta, et un responsable de l'activité long-courrier, Pierre Plissonnier (tous deux présents à l'audience vendredi) avaient été pris à partie par des salariés furieux après l'annonce de 2.900 suppressions de postes.