Agriculture : Beulin s'en prend aux "discours de façade" de la grande distribution

  • A
  • A
Partagez sur :

Le patron de la FNSEA a insisté sur le rôle de la grande distribution dans la crise agricole.

INTERVIEW

Xavier Beulin, le président de la FNSEA, a fustigé "les discours de façade devant les caméras" de la grande distribution, dont il a souligné le rôle dans la crise que traversent depuis plusieurs mois les agriculteurs français. Selon lui, des agriculteurs visitent "toutes les semaines" des centrales d'achat de la grande distribution pour vérifier leur fonctionnement. Plusieurs grandes enseignes, comme Système U, se sont engagées ces derniers jours à acheter plus cher certains produits aux agriculteurs.

Xavier Beulin a également évoqué les négociations commerciales entre la grande distribution et les agriculteurs, qui doivent s'achever lundi soir. "C’est quoi la demande (des agriculteurs, ndlr) ? Entre moins 4% et moins 8% (de marge, ndlr) sur tous les produits alimentaires." 

La loi LME bientôt révisée. Lors de l'ouverture du Salon de l'agriculture samedi, François Hollande a lui aussi mis la pression sur les groupes de grande distribution, accusés d'accentuer la crise des éleveurs en extorquant des baisses de tarifs à leurs fournisseurs, en affirmant qu'il fallait revoir la Loi de modernisation de l'économie, adoptée en 2008 et qui régit les négociations commerciales. La loi de modernisation de l'économie ou LME, adoptée en 2008 et que le gouvernement veut réviser avant l'été, est dans la ligne de mire des agriculteurs, qui l'accusent de contribuer à la chute des prix de leurs produits.

Ce texte instaure la liberté de négociation des prix entre les centrales d'achat des grandes surfaces et leurs fournisseurs. L'idée sous-jacente étant d'augmenter le pouvoir d'achat des consommateurs, en favorisant des baisses de tarifs. Des aménagements à la LME ont été pris depuis deux ans pour rééquilibrer les rapports de force dans les négociations commerciales entre l'amont des filières et les distributeurs.