Affiche de la CGT : "Je pense que c'est une faute", estime Fillon

  • A
  • A
Affiche de la CGT : "Je pense que c'est une faute", estime Fillon
François Fillon (à gauche) est en déplacement dans les Antilles.@ Helene Valenzuela / AFP
Partagez sur :

Tout comme Bernard Cazeneuve, François Fillon s'et insurgé contre l'affiche qui stigmatise la police alors qu'elle "a des missions très difficiles à accomplir".

Une matraque, une marre de sang et un insigne de CRS : l'affiche provocatrice du syndicat Info'com de la CGT a déclenché une vive polémique autour des violences policières, dans un climat social tendu en raison de la mobilisation contre la loi Travail. 



"Une évolution des comportements". Comme l'avaient fait avant lui plusieurs responsables de la classe politique et les syndicats de policiers, François Fillon, en tournée aux Antilles dans le cadre de la primaire à droite, a critiqué cette affiche : "Non seulement elle me choque, mais il y a quelques semaines, j'avais évoqué, à propos des démonstrations d'affection à l'égard des policiers au lendemain des attentats, qu'il y avait une évolution des comportements"" Une évolution qu'il espérait pérenne. "Mais ce n'est pas le cas et je pense que (cette affiche) est une faute."

"La police ne mérite pas d'être caricaturée". "La police a des missions très difficiles à accomplir, elle paye de sa vie régulièrement la sécurité des Français et ne mérite pas d'être caricaturée de cette manière", a poursuivi l'ancien Premier ministre. Mardi déjà, Bernard Cazeneuve avait rappelé que "plus de 18.000 policiers et gendarmes ont été blessés en 2015 et que huit ont perdu la vie" et que les forces de l'ordre étaient "soumises à un contrôle étroit et exigeant". Le ministre de l'Intérieur appelait également à "protéger, plutôt que de chercher à détruire" le "lien de confiance entre la population" et les forces de sécurité.