Affaire Vincent Lambert : la justice s'oppose à la demande de transfert d'hôpital

  • A
  • A
Affaire Vincent Lambert : la justice s'oppose à la demande de transfert d'hôpital
Vincent Lambert est hospitalisé au CHU de Reims, dans la Marne. @ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Ses parents avaient saisi la justice pour le transférer dans un établissement spécialisé. Ils dénoncent une "maltraitance" dans sa prise en charge au CHU de Reims.

Vincent Lambert ne quittera pas le CHU de Reims. La Cour d'appel de Reims a rejeté vendredi la demande de ses parents, Viviane et Pierre Lambert, rapporte Le Figaro. Ces derniers souhaitent que leur fils de 40 ans, en "état de conscience minimale", quitte l'hôpital où il est hospitalisé depuis 2009 après un accident de la route, pour aller dans un établissement spécialisé. Début janvier, les parents de Vincent Lambert avaient porté plainte contre le CHU de Reims, dénonçant des "carences majeures" dans la prise en charge de leur fils.

Pourvoi en cassation. "C'est évident que nous irons en cassation car cette situation est invraisemblable", a déclaré Jérôme Triomphe, l'un des avocats des parents Lambert. "Nous avons soulevé le fait que Vincent était maltraité là où il se trouve actuellement. Ce sont des spécialistes, dont des médecins, qui l'attestent par écrit. On ne peut pas laisser passer ça, et nous avons de toute manière d'autres procédures judiciaires en cours", a-t-il ajouté. Lors du procès en appel mi-février, les parents avaient justifié le terme de "maltraitance" : "non pas parce qu'on lui fait du mal, mais parce qu'on ne lui donne pas tous les soins qu'on pourrait lui donner dans son état" en matière de kinésithérapie, d'équipement médical et de rééducation à la déglutition.

Une famille divisée. Depuis son accident, la famille de Vincent Lambert se déchire sur son sort. Certains de ses frères et sœurs ainsi que son épouse, Rachel Lambert, désignée comme tutrice par la justice, continuent de demander l'arrêt des soins. À l'opposé, ses parents et d’autres de ses frères et sœurs rejettent cette décision. Les parents de Vincent Lambert, qui voient dans cette énième décision de justice une "maltraitance judiciaire", indique le Figaro.