Affaire Troadec : le parquet de Nantes a requis le placement en détention provisoire des deux suspects

  • A
  • A
Affaire Troadec : le parquet de Nantes a requis le placement en détention provisoire des deux suspects
Le beau-frère a reconnu le quadruple meurtre en garde à vue.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Le parquet de Nantes a requis le placement en détention provisoire des deux suspects, le beau-frère de Pascal Troadec et sa compagne, a annoncé le procureur lundi.

Le parquet de Nantes a requis lundi la mise en examen et le placement en détention provisoire du beau-frère de Pascal Troadec, le père de la famille Troadec disparue depuis mi-février, pour les "assassinats" des quatre membres de la famille d'Orvault. Le parquet va également demander la mise en examen de la sœur du père de famille pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres" et son placement sous écrou, a complété le magistrat en conférence de presse lundi.

Aveux en garde à vue. Les deux suspects, déférés devant les juges d'instruction lundi en vue de leur mise en examen, sont entendus depuis dimanche à Brest par les enquêteurs. Le beau-frère de Pascal Traodec, prénommé Hubert, a reconnu avoir commis le quadruple meurtre, motivé selon ses premières déclarations par un litige successoral. 

Un conflit familial autour d'une succession. "L'existence au sein de la famille Troadec d'un ancien conflit s'est cristallisé avec une profonde rancœur, un conflit relatif à un litige successoral", a expliqué le procureur de Nantes. Le beau-frère "étant persuadé que monsieur Troadec avait pu récupérer des pièces d'or", qui "auraient dû être partagées" avec le reste de la famille selon lui, a ajouté Pierre Sennès. Il a par ailleurs précisé qu'il reste "un gros travail de clarification à faire" pour les enquêteurs, et notamment découvrir l'endroit où les corps ont pu être enterrés.