Accident de Puisseguin : la vitesse du camion n'était pas adaptée

  • A
  • A
Accident de Puisseguin : la vitesse du camion n'était pas adaptée
L'accident avait fait 43 morts le 23 octobre 2015 sur une route de Gironde, à Puisseguin. @ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Bien qu'il ait respecté la limitation de 90 km/h, sa vitesse était trop élevée pour aborder le virage où a lieu le dramatique accident de la route. 

Presque un an après le dramatique accident de la route de Puisseguin en Gironde, l'enquête a été relancée par un nouveau rapport d'experts, rapporte le journal Sud-Ouest. Sa publication mercredi a en effet révélé que la vitesse du camion mais aussi l'état de la route seraient en cause. 

Le chauffeur a braqué brutalement. Ce rapport, le second à paraître depuis cet accident qui a causé la mort de 43 personnes, rappelle tout d'abord que la vitesse était limitée à 90 km/h sur la route où a eu lieu le drame. Si le camion qui est à l'origine de la collision avec un autocar la respectait, il a cependant abordé trop vite le virage près duquel l'accident à eu lieu (75 km/h). Selon les experts, le chauffeur a donc dû braquer brutalement à droite. La route à cet endroit aurait dû être mieux balisée, estime donc le rapport.

La remorque a ralenti trop tard. Autres certitudes avancées par le rapport, la remorque du camion présentait des défauts de freinage. Censée ralentir avant le véhicule qui la tracte, il s'est passé le contraire le 23 octobre dernier. Enfin, les experts s'entendent pour dire que le bitume sur le lieu de l'accident était usé, de quoi aggraver la perte de contrôle du camion. 

Résultats définitifs pas avant 2018. Le premier rapport publié en juillet dernier avait, lui, mis en avant le rôle du second réservoir qui aurait accéléré l'expansion du feu. Mais selon les dernières conclusions des experts, c'est plutôt le gaz de climatisation qui expliquerait l'embrasement des véhicules. De nouvelles expertises étant encore prévues, il faudra attendre 2018 pour que les proches des victimes puissent obtenir les conclusions définitives de l'enquête.