A Rungis, opération coup de poing contre la loi Travail

  • A
  • A
A Rungis, opération coup de poing contre la loi Travail
Le marché de Rungis.@ ADRIEN MORLENT / AFP
Partagez sur :

Jeudi matin, une centaine de manifestants ont bloqué les accès à Rungis.

La mobilisation contre la loi Travail se poursuit, avec une nouvelle action coup de poing, jeudi matin. A Rungis, plusieurs centaines de manifestants ont bloqué les accès au marché, à partir de à 3 heures du matin.

Poubelles renversées. Les manifestants, des militants CGT majoritairement, ont bloqué pendant près de deux heures deux ronds-points névralgiques que les poids lourd doivent emprunter. A chaque entrée, les militants avaient renversé des poubelles et installé des palettes pour bloquer le passage. Les chauffeurs étaient obligés de faire demi-tour et de trouver des déviations. Deux d'entre eux ont tenté de forcer les barrages, mais ont été bloqués par les manifestants.

Le gouvernement doit être "raisonnable". A quelques jours de la mobilisation générale du 14 juin, le mot d'ordre des grévistes est de ne pas faiblir. "Le message est clair : on ne lâchera rien. Ça fait des mois qu'ils nous disent que ça s'essouffle, que l'on est minoritaire, mais visiblement le pourrissement n'a pas marché", explique Benjamain Amar, responsable CGT. "Le gouvernement ferait bien d'être raisonnable et de mettre dans les poubelles de l'histoire sociale ce texte qu'il n'aurait jamais du proposer", conclut-il.

Vers 7 heures, les manifestants ont quitté les deux ronds-points.