À Lourdes, les attentats poussent les fidèles à venir se recueillir

  • A
  • A
À Lourdes, les attentats poussent les fidèles à venir se recueillir
Des pèlerins à Lourdes en février 2011.@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

Les inscriptions au pèlerinage de Lourdes sont en forte hausse depuis l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Les récents attentats, et notamment le meurtre d'un prête à Saint-Étienne-du-Rouvray, ont des conséquences inattendues sur le pèlerinage de Lourdes. Dans la ville des Hautes-Pyrénées, non seulement le pèlerinage du mois d'août a été maintenu, mais les pèlerins viennent en masse et le nombre d'inscriptions augmente chaque jour.

Plus de 6.000 inscrits. Alors que le nombre de fidèles inscrits au pèlerinage de Lourdes était encore en chute libre il y a quelques semaines, le drame de Saint-Étienne-du-Rouvray a changé la donne. "Ces dernières semaines ont vu une remontée des chiffres assez spectaculaire. On est passé de 4.000 à 4.500 inscrits à plus de 6.000", annonce le Père Lejeune, responsable du pèlerinage au niveau national. "J'ai pris le temps après le dernier attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray d'écrire à chacun de nos pèlerins pour leur dire la nécessite de venir à Lourdes particulièrement dans ce contexte", poursuit-il.

La vie doit continuer. "On a prié pour les victimes des attentats, mais on s'est dit aussi que le seigneur et la vierge Marie pouvaient transformer le cœur de ces terroristes en cœur de bienveillance, d’amour et de fraternité", explique Daniel, un fidèle des Deux-Sèvres qui a fait le déplacement jusqu'à Lourdes. Tous les fidèles ne sont cependant pas aussi à l'aise face au risque d'attentat. "On se dit que c'est l'endroit idéal pour refaire le même genre d'événements", avance Marion, mère de trois jeunes enfants qui a longtemps hésité à venir. "Plein de gens prennent le même risque que nous, donc finalement il faut continuer à vivre", conclut-elle tout de même. Le message d'espoir que veulent faire passer les pèlerins est là : la vie doit continuer.