A 12h, la France s'est arrêtée pour une minute

  • A
  • A
A 12h, la France s'est arrêtée pour une minute
Partagez sur :

Le pays tout entier s'est figé lundi, à midi, pour rendre hommage aux victimes des attentats de vendredi soir.

Le temps d'une minute, la France s'est figée lundi, à midi, pour rendre hommage aux victimes des attentats commis vendredi soir à Paris. Les drapeaux sont également mis en berne jusqu'à mardi en hommage aux victimes. Trois jours de deuil national ont également été décrétés après ces attentats, les plus meurtriers dans la capitale française. 

Réécoutez la minute de silence sur Europe 1 :


Minute de silence sur Europe 1par Europe1fr

Hollande à La Sorbonne. François Hollande s'est rendu lundi midi à l'université de la Sorbonne, à Paris, pour y observer la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de vendredi, a annoncé dimanche soir l'entourage du président de la République. Le chef de l'Etat s'est rendu à la Sorbonne "car parmi les victimes, figurent beaucoup de jeunes et d'enseignants". La Sorbonne est un "symbole de Paris, notre pays, la jeunesse, le savoir", a ajouté l'Elysée, en précisant dans la matinée que le chef de l'Etat serait accompagné du Premier ministre Manuel Valls, de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem et du secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur, Thierry Mandon.

hollande-1280

Hidalgo : "Nous n'avons pas peur". La maire de Paris, Anne Hidalgo, a lancé un "Nous n'avons pas peur", en ouvrant lundi une séance exceptionnelle du Conseil de Paris à l'Hôtel-de-Ville, ajoutant que la vie municipale reprenait son cours. C'est "en notre nom à tous et au nom de tous les Parisiens que je dis solennellement à la face du monde: nous n'avons pas peur", a déclaré Anne Hidalgo après une minute de silence observée par l'assemblée.

Regardez ces photos prises sur Twitter illustrant ce moment solennel :