600 femmes appellent à une grande marche contre les violences sexistes le 24 novembre prochain

  • A
  • A
600 femmes appellent à une grande marche contre les violences sexistes le 24 novembre prochain
Grâce à #MeToo, "des millions de personnes ont pris conscience de l'ampleur des violences que subissent les femmes au quotidien", souligne la Tribune. Image d'illustration.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Une tribune publiée lundi appelle à marcher le 26 novembre prochain pour réclamer "des mesures ambitieuses et des moyens" contre les violences sexistes. 

Un an après le lancement du mouvement #MeToo, le combat doit continuer. C'est ce que demandent 600 femmes dans une tribune publiée lundi sur FranceTVInfo. Pour cela, elles appellent à une grande marche contre les violences sexistes et sexuelles le 26 novembre prochain.

VIDÉO - Beyoncé est-elle (vraiment) féministe ?

Le mouvement bénéfique de #MeToo. Grâce au mouvement #MeToo, "la question des violences sexistes et sexuelles s'est invitée à la table", "dans tous les pays, toutes les villes, toutes les entreprises, toutes les maisons", observent les signataires parmi lesquelles figurent des élues ou ex-élues comme Clémentine Autain ou Cécile Duflot, des militantes féministes comme Caroline de Haas, des chercheuses mais aussi des comédiennes et des écrivaines. 

Marcher pour obtenir "des mesures ambitieuses". Bien que "des millions de personnes ont pris conscience de l'ampleur des violences que subissent les femmes au quotidien", la tribune appelle à "marcher" le 24 novembre prochain, un samedi, "pour dire haut et fort que nous voulons en finir avec toutes les violences sexistes et sexuelles" mais aussi "pour exiger des mesures ambitieuses et des moyens".