33.000 demandes d'asile déposées depuis janvier, en hausse de 18% sur un an (Ofpra)

  • A
  • A
33.000 demandes d'asile déposées depuis janvier, en hausse de 18% sur un an (Ofpra)
@ AFP
Partagez sur :

La Syrie, le Soudan et l'Afghanistan constituent le trio de tête des pays d'origine des demandeurs d'asile. 

La France a enregistré un peu plus de 33.000 demandes d'asile entre janvier et mai, en hausse de 18% par rapport à la même période en 2015, a-t-on appris mercredi auprès de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides).

Une répartition concentrée en Ile de France. Il s'agit là d'une "hausse maîtrisée", après une année 2015 marquée par une progression de 23,6% de la demande d'asile, a indiqué Pascal Brice, le directeur général de l'Ofpra, à l'occasion de la publication du rapport d'activité de l'Office pour 2015. Ce rapport confirme les grandes lignes d'un tableau déjà bien esquissé en janvier: 80.075 demandes au total, répartition géographique concentrée en Ile-de-France (41% du total), accélération des arrivées en fin d'année... L'an dernier, le tableau de la demande d'asile en France a été bouleversé par les conflits et les principaux pays d'origine ont été le Soudan et la Syrie (et non plus la République démocratique du Congo et la Chine). 

Syrie, Afghanistan et Soudan. Cette tendance s'est poursuivie en 2016, avec dans le trio de tête des pays d'origine la Syrie, le Soudan et l'Afghanistan. Par ailleurs "le taux d'accord continue à augmenter", et 36,2% des demandes ont obtenu une réponse positive au cours des cinq premiers mois de l'année. L'an dernier, ce taux s'élevait à 31,5% (Ofpra + cour d'appel). Parmi les nationalités les plus à même d'obtenir l'asile, on trouvait l'an dernier l'Irak (97,9%), la Syrie (96,9%), la Centrafrique (88,7%) le Yémen (81,6%) et l'Afghanistan (80,3%).