15 août : Lourdes sous haute sécurité pour l'Assomption

  • A
  • A
15 août : Lourdes sous haute sécurité pour l'Assomption
Un important dispositif de sécurité est déployé à Lourdes à l'occasion de l'Assomption. @ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

Un important dispositif de sécurité est déployé à l'occasion de l'Assomption à Lourdes, qui attend quelque 25.000 pèlerins pour la célèbre messe du 15 août.

Lourdes va vivre mardi l'un des plus gros rassemblements de la chrétienté. Quelque 25.000 pèlerins sont attendus dans la ville pour célébrer l'Assomption, date de la montée au ciel de la Vierge Marie selon la croyance catholique et orthodoxe. La messe, qui se tient dans le cadre d'un pèlerinage national du 11 au 16 août, se déroule cette année encore sous haute sécurité, en raison de la menace terroriste.

300 forces de l'ordre. Pour veiller à la sécurité des pèlerins, quelque 300 forces de l'ordre sont déployées dans la ville. Les militaires de l'opération Sentinelle vont quadriller l'intérieur de la zone du Sanctuaire, des vigiles se trouveront aux entrées de cette zone (seules trois portes sur les douze seront ouvertes) pour fouiller les sacs, et la police stationnera à l'extérieur, avec des brigades cynophiles et des équipes de déminage, précise La Dépêche du Midi. Une patrouille aérienne va également survoler la zone. Elle sera chargée de détecter d'éventuels mouvements suspects et éviter tout survol du Sanctuaire par des drones, rapporte Le Parisien.



Des engins de chantier en guise de barrages. À quelques pas du Sanctuaire, des engins de chantier ont déjà pris place sur la voirie. Ils font office de barrages, afin de dissuader toute attaque à la voiture bélier. Un plan de circulation limite aussi les flux de véhicules aux "heures de pointe" des pèlerins, à la mi-journée et en soirée. S'il n'y a pas de menace terroriste sur la ville de Lourdes spécifiquement, celle-ci reste élevée au niveau national. "Le dispositif est à l’identique de l'an passé car la menace n'a pas diminué sur le territoire national", explique la préfète Béatrice Lagarde à La Dépêche.

Un dispositif encore ponctuel. Ce dispositif de sécurité reste toutefois exceptionnel à Lourdes. Il est seulement déployé au moment de l'Assomption. Aucune présence policière supplémentaire n'a en effet été actée en dehors de cette période dans la ville qui constitue le 3ème lieu de pèlerinage catholique après le Vatican et la basilique Notre-Dame de Mexico. Quelque 5 millions de visiteurs se rendent à Lourdes chaque année.

"On attend peut-être qu'un drame ne se produise pour vraiment agir ?", rétorque un élu local sous couvert d'anonymat à La Dépêche. La préfète a ainsi profité de la période du 15 août pour demander à l'État que la sécurité soit pérenne et non plus ponctuelle à Lourdes. Elle a manifestement été entendue puisque l'État va financer à hauteur d'1,1 million d'euros un projet de 1,5 million d'euros pour développer la vidéoprojection dans la ville et fortifier les entrées du Sanctuaire.