13-Novembre : "Cette affaire sera close quand j’aurai rencontré Salah Abdeslam"

  • A
  • A
13-Novembre : "Cette affaire sera close quand j’aurai rencontré Salah Abdeslam"
Partagez sur :

Elisabeth Boissinot, mère de Chloé, victimes des attentats du 13 novembre, veut rencontrer Salah Abdeslam pour lui montrer la photo de sa fille.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

La mère de Chloé Boissinot, morte sur la terrasse du Carillon le 13 novembre 2015, ne décolère pas. Après avoir annoncé qu’elle refusait de payer ses impôts qui financeraient l'aide juridictionnelle de Salah Abdeslam, elle confie son sentiment d’être abandonnée par l’Etat.

"Dur de se dire qu’elle ne reviendra pas". "On est un peu oublié… Je n’ai jamais eu de nouvelles de l’Etat. Quelqu’un du ministère qui m’aurait appelé pour me dire ‘madame Boissinot, après tous ces événements, comment allez-vous ?’ Non. Je me disais : ‘ils vont nous soutenir’. Mais non, on n’a rien eu. C’est dur de se dire qu’elle ne reviendra pas, que je ne la verrai jamais avec un bébé. C’est insupportable !", a-t-elle expliqué au micro d’Europe 1.

"Je lui montrerai la photo de Chloé". La maman de Chloé veut aller à la rencontre de Salah Abdeslam en prison, pour le confronter à la réalité de ses actes. "Ce type-là est venu détruire ce que j’avais de plus précieux. C’est pour ça que j’ai besoin d’aller le voir. Je veux qu’il voit ce qu’il a fait. Je ne lui poserai pas de question. Je passerai 15mn avec lui, je le regarderai, il me regardera s’il veut. Je lui montrerai la photo de Chloé et je lui dirai ‘voilà, vous l’avez tué’. Cette affaire sera close quand je l’aurai rencontré. Je veux qu’il sache qui il a tué."

>> Le 3 mai dernier, Elisabeth Boissinot était interrogée dans la Matinale d’Europe 1 :


Mère d'une victime des attentats de Paris...par Europe1fr