Zoo de Beauval : pas de petit panda français cette année

  • A
  • A
Zoo de Beauval : pas de petit panda français cette année
@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Depuis plusieurs semaines, plusieurs indices avaient mis les vétérinaires du zoo sur la piste d'une grossesse de Huan Huan, la femelle panda. 

Huan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, a fait une fausse gestation après son insémination en février et n'aura donc pas de petit cette année, a annoncé le zoo mardi.

"Une fausse gestation". "Les résultats d'analyse de la progestérone -que nous venons de recevoir- montrent que l'hormone a chuté vendredi 1er juillet. Ce retour de la progestérone à un seuil infime signifie que l'accouchement devait survenir dans les 48 heures, soit dimanche 3 ou lundi 4 juillet au plus tard. Comme il n'y a pas eu de bébé passé ce délai, notre équipe vétérinaire menée par le Dr Baptiste Mulot est certaine que nous étions en présence d'une fausse gestation, courante chez les pandas", a annoncé le zoo dans un communiqué.

Une nouvelle fécondation en 2017. "Les équipes de Beauval sont très déçues, mais cette expérience a énormément apporté pour le diagnostic et le suivi lors des prochaines chaleurs de Huan Huan au printemps 2017", selon la direction du zoo. "En plus du suivi de la progestérone, des dosages expérimentaux (...) ont été analysés (...). Ces dosages sont encore rarissimes dans le monde, mais apportent de nouvelles connaissances pour déterminer avec plus de précision s'il y a eu fécondation puis implantation", ajoute le zoo. Les spécialistes et vétérinaires de Beauval ont bien l'intention de tenter à nouveau une fécondation, par accouplement naturel avec le mâle Yuan Zi ou par insémination artificielle, lors des prochaines chaleurs de Huan Huan, prévues en février ou mars 2017. Les femelles pandas ne sont fertiles qu'une fois par an durant environ 48 heures.

Une grossesse nerveuse. Au printemps prochain, "les comparatifs avec toutes les données 2016 seront un précieux atout", relève le zoo dans son communiqué. Huan Huan, qui fêtera en août son huitième anniversaire, avait été inséminée le 19 février avec du sperme de Yuan Zi, qui ne paraissait pas du tout intéressé par un accouplement dans les règles de l'art. Tout au long de sa "grossesse nerveuse", la femelle panda s'est volontiers pliée aux examens échographiques et prélèvements d'urine. Si les analyses révélaient une hausse du taux de progestérone cohérent avec une gestation, le comportement de Huan Huan au cours des dernières semaines, qui avait repris de l'appétit et était d'humeur active et joueuse, avait fait douter les spécialistes.