Une seule femelle à l'origine de l'invasion des frelons asiatiques en France

  • A
  • A
Une seule femelle à l'origine de l'invasion des frelons asiatiques en France
Des frelons asiatiques (photo d'illustration).@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

En analysant l'ADN de frelons asiatiques, des chercheurs se sont aperçus qu'ils possédaient la même séquence génétique.

Le phénomène est inédit. Selon une étude publiée dans la revue Biological Invasions, l'implantation des frelons asiatiques en France est le fait d'une seule femelle. Mariangela Arca, doctorante au sein du laboratoire évolution, génomes, comportement, écologie, du CNRS, et ses collègues français, chinois et coréens ont en effet analysé l'ADN des insectes présents dans l'Hexagone. Et il s'avère que tous présentent la même séquence génétique, c'est-à-dire qu'ils descendent d'une seule femelle.

"Tous issus d’une seule et même femelle fondatrice". Durant trois ans, Mariangela Arca a étudié l'ADN de 170 frelons asiatiques, dont 83 en France et 87 dans la zone d’origine de l’insecte, en Chine, au Vietnam et en Indonésie. Et l'hypothèse, inimaginable jusqu'à présent, qu'une seule femelle puisse être à l'origine de l'invasion de ces "ogres d'Asie" en Europe, s'est confirmée. "En analysant un marqueur présent sur l’ADN des mitochondries des cellules, donc uniquement transmis par la mère, nous nous sommes aperçus que tous les individus présents dans l’Hexagone possédaient exactement la même séquence. Ils semblent donc tous être issus d’une seule et même femelle fondatrice", rapporte Mariangela Arca, contactée par Le Monde.

Une femelle fécondée par trois ou quatre mâles. Plus surprenant, les chercheurs ont découvert qu'avant son arrivée en France, la femelle frelon avait été fécondé par plusieurs mâles. Un facteur offrant aux frelons issus de cette mère unique, un patrimoine génétique varié, permettant à l'espèce de s'adapter et de conquérir de nouveaux territoires. Car, en règle générale, l’absence de diversité génétique d’une population, condamnée alors à la consanguinité, la conduit inévitablement à l’extinction, détaille Le Monde.

Elle arrive dans un pot de céramique en France. L'analyse ADN a également permis aux chercheurs de connaître l'origine géographique de la femelle à l'origine de l'invasion. Cette femelle fondatrice se retrouve uniquement dans une région spécifique de Chine, entre les provinces de Zhejiang et Jiangsu, dans l’est du pays. " Cette femelle fondatrice serait donc partie de cette région, ce qui colle bien aux éléments historiques que nous possédons : le premier signalement de présence de ces frelons en France provient en effet d’un producteur de bonsaïs qui achetait ses pots en céramique dans cette région de Chine ", précise la chercheuse.

En 2000, le producteur a donc ramené avec lui, par inadvertance, une femelle frelon. L'insecte a alors hiberné dans un pot en céramique, avant de se réveiller au printemps suivant pour pondre ses premiers œufs. La première colonie s'est constituée un mois plus tard dans le Lot-et-Garonne. Le premier signalement de frelon intervient dans la même région, mais quelques années plus tard, en 2004. Depuis, le frelon asiatique a envahi 67 départements français, mais aussi l'Espagne, le Portugal, l'Italie, en Belgique et l'Allemagne.