Pyrénées-Orientales : une dent vieille de 560.000 ans découverte à Tautavel

  • A
  • A
Pyrénées-Orientales : une dent vieille de 560.000 ans découverte à Tautavel
@ RAYMOND ROIG / AFP
Partagez sur :

Elle devient le plus vieil ossement découvert en France jusqu'à ce jour.

Il s'agit d'une découverte exceptionnelle. Jeudi dernier, des archéologues ont découvert dans la Caune de l'Arago, une grotte de Tautavel, dans les Pyrénées-Orientales, une dent d'adulte qui vivait il y a 560.000 ans, pendant la période du Paléolithique inférieur. C'est 100.000 ans de plus que les autres ossements trouvés sur le site et qui appartiennent à l'Homme de Tautavel. La découverte est "majeure" selon les chercheurs sur place.

"Quasiment pas d'os de cet âge-là en Europe". "Une grosse dent d'adulte - une incisive d'homme ou de femme, on ne peut pas le dire - a été trouvée pendant des fouilles dans un niveau de sol dont on sait qu'ils sont datés entre 580.000 et 550.000 ans, parce qu'on a utilisé de nombreuses méthodes de datation différentes", a expliqué mardi la paléoanthropologue Amélie Viallet, 39 ans.

Pour François Perrenoud, ingénieur au Muséum national d'histoire naturelle, contacté par Europe 1, c'est "une découverte exceptionnelle" parce qu'"il n'y a quasiment pas d'os de cet âge-la en Europe" et "le matériel humain est rare à la Caune de l'Arago". Sur les 600.000 objets mis à jour jusqu'à aujourd'hui sur le site, c'est seulement "le 149e objet humain".

Un gisement très riche. La trouvaille, faite par deux jeunes fouilleurs bénévoles, a été faite dans la grotte ou "caune" de l'Arago, sur la commune de Tautavel, à 19 km au nord-ouest de Perpignan, considérée comme un poste d'observation idéal pour les chasseurs de la Préhistoire. Il s'agit même de l'un des plus importants gisements préhistoriques du monde. Fouillé depuis 1952, il a déjà permis de mettre la main sur 600.000 objets préhistoriques. 

Une pièce de puzzle. "C'est une pièce du puzzle qui nous manquait pour contribuer à répondre à la question cruciale: est-ce que l'homme de Néandertal, à 120.000 ans, provient d'une lignée unique ?", a ajouté la paléoanthropologue Amélie Viallet qui est maître de conférence au Muséum naturel d'histoire à Paris. 

Plutôt viande ou plutôt fruits ? Les prochaines études vont aussi "mesurer" la dent et "la comparer aux autres dents plus récentes, de 450.000 ans, trouvées sur le site et la comparer aux dents d'autres individus trouvés ailleurs dans le monde", explique, pour sa part, Christian Perrenoud. Ensuite, les traces présentes sur la dent vont renseigner sur "le régime alimentaire" d'Arago 149, ajoute l'ingénieur. Les stries seront probablement verticales, signe d'un régime carné, puisque l'homme de cette époque aimait la viande. Mais, en plus d'être chasseur, il est aussi cueilleur, rappelle l'ingénieur. La dent de Tautavel peut donc apporter des indices sur la part de l'alimentation végétale.