Une course de véhicules solaires va traverser le désert de l'Atacama

  • A
  • A
Une course de véhicules solaires va traverser le désert de l'Atacama
Les participants seront divisés en deux groupes : sept véhicules à énergie solaire et dix voitures hybrides (énergie solaire et traction humaine). Image d'illustration. @ MARTIN BERNETTI / AFP
Partagez sur :

Cette course se déroulera sur plus de 2.600 km dans l'extrême nord du Chili et traversera notamment l'Atacama, le désert le plus aride du monde. 

De Santiago à Arica, dans l'extrême nord du Chili, dix-sept équipes couvriront en octobre plus de 2.600 km avec leurs véhicules solaires lors de l'Atacama-2018, a annoncé mardi l'organisation de la course.

Un défi "radical". Le défi à relever a été qualifié de "radical" par le directeur de la course, Leandro Valencia, puisque c'est la première fois que des véhicules alimentés par l'énergie solaire et la traction humaine parcourront une si longue distance, de Santiago jusqu'aux plages de la ville d'Arica, à la frontière entre le Chili et le Pérou, en passant par l'emblématique désert d'Atacama.

Des véhicules hybrides aussi en course. "Les équipes s'aventureront sur la route la plus extrême jamais vue dans une course de voitures solaires", a déclaré Leandro Valencia lors de la présentation de la course. Les participants seront divisés en deux groupes : sept véhicules à énergie solaire couvriront l'ensemble du trajet de Santiago à Arica, et dix voitures hybrides (énergie solaire et traction humaine) circuleront sur des circuits urbains dans différentes villes du nord du pays. "Le Chili a l'un des meilleurs taux de rayonnement solaire au monde, ce qui nous permet de réaliser des projets avec beaucoup d'innovation dans le domaine de l'énergie solaire", a déclaré Ricardo Irarrazabal, sous-secrétaire à l'énergie du gouvernement chilien.

Une course augmentée par rapport à 2011. La course avait été lancée en 2011 avec déjà la traversée du désert d'Atacama, le désert le plus aride du monde, et des régions de Tarapaca et d'Antofagasta sur une distance de 1.600 km en trois jours. Cette année, la compétition parcourra tout le nord du Chili en sept jours, avec des équipes composées principalement d'étudiants venus du Chili, de Bolivie, d'Équateur, des États-Unis, de Belgique et d'Arabie saoudite.