Un squelette humain vieux de 2000 ans trouvé sur le lieu d'un naufrage célèbre

  • A
  • A
Un squelette humain vieux de 2000 ans trouvé sur le lieu d'un naufrage célèbre
@ FREDERIC J BROWN / AFP
Partagez sur :

Les analyses ADN doivent déterminer s'il s'agit des premières expertises menées sur la dépouille d'une victime de naufrage dans l'Antiquité.

Des archéologues ont découvert un squelette humain sur le site du naufrage il y a 2.000 ans d'un navire romain au large de l'île grecque d'Anticythère et ils espèrent pouvoir faire parler son ADN, a annoncé lundi la revue Nature. C'est dans cette épave très célèbre qu'a été retrouvé en 1900 le mystérieux mécanisme d'Anticythère, la plus ancienne "machine à calculer astronomique". Le navire marchand, qui date du 1er siècle avant notre ère, a été fouillé plusieurs fois et une nouvelle campagne est en cours.



Les ossements d'un jeune homme. Les ossements bien conservés ont été découverts le 31 août. Les archéologues ont découvert une partie d'un crâne, trois dents, deux os du bras, plusieurs côtes et deux fémurs, qui semblent provenir de la même personne. "Nous sommes ravis", déclare Brendan Foley, archéologue sous-marin de la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI) du Massachussets (États-Unis). Un premier examen semble indiquer que les ossements sont ceux d'un jeune homme, indique Hannes Schroeder, spécialiste de l'analyse ADN ancien au Musée d'histoire naturelle du Danemark à Copenhague.

Les scientifiques vont à présent rechercher de l'ADN, qui pourrait permettre de donner des indices sur les origines de cet homme. Hannes Schroeder attend le feu vert des autorités grecques pour commencer des analyses. Si l'analyse ADN s'avère possible, ce serait la première sur une victime d'un naufrage dans l'Antiquité. Généralement les corps sont entraînés au loin et mangés par les poissons. Des ossements ont déjà été retrouvés dans les années 1970 sur le site du naufrage du navire, mais ils n'ont pas fait l'objet de recherche d'ADN.