Trois petits tigres de Sibérie ont fait leurs premiers pas au zoo de Besançon

  • A
  • A
Trois petits tigres de Sibérie ont fait leurs premiers pas au zoo de Besançon
Trois petits tigres de Sibérie sont nés le 29 septembre au zoo de Besançon.@ AFP
Partagez sur :

La petite femelle Taïga et ses frères Baïkal et Saïan ont été manipulés pour la première fois par les soignants jeudi dernier.

Trois petits tigres de Sibérie, une espèce rare très menacée, nés le 29 septembre au zoo de Besançon, ont fait leurs premiers pas lundi à l'extérieur de leur tanière. La petite femelle Taïga et ses frères Baïkal et Saïan ont été manipulés pour la première fois par les soignants jeudi dernier. "Ils se portent très bien" et pèsent désormais plus de cinq kilos chacun, a indiqué Margaux Pizzo, la responsable du Jardin zoologique de la Citadelle de Besançon.

Préserver la diversité génétique. "Cette naissance est d'autant plus exceptionnelle que le père, Cliff, est doté d'un patrimoine génétique très intéressant, car très faiblement représenté dans la population captive des tigres de Sibérie en Europe", a-t-elle ajouté, soulignant "l'importance de préserver la diversité génétique de l'espèce".

Visibles grâce à une caméra. Depuis quelques semaines, les petits tigres sortent de leur loge intérieure sous le regard attentif de leur mère, Saminka, âgée de 4 ans. Le public pouvait jusqu'à présent les voir uniquement via un écran vidéo et une caméra placée dans la loge. 

Le père séparé par un grillage. Le père, âgé de 5 ans, est séparé de la portée par un grillage pour éviter qu'il ne porte atteinte aux tigreaux. "Le mâle est calme et il ne semble pas agressif, mais nous préférons attendre que les petits soient plus costauds avant de les mettre en contact avec lui et ça dépendra de la manière dont la mère défend ses petits", a précisé Margaux Pizzo.

Une espèce en danger. Le tigre de Sibérie, qui compte environ 600 individus à l'état sauvage, est une espèce classée en danger sur la liste rouge des espèces menacées.