"Stephen Hawking, c'est l'image du génie dans la bouteille"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le spécialiste scientifique d'Europe 1, Alain Cirou, réagit au micro d'Europe matin à l'annonce de la mort du célèbre astrophysicien Stephen Hawking.

INTERVIEW

"Peu de gens dans le monde scientifique sont connus de tous, Stephen Hawking était de deux-là", explique Alain Cirou, le spécialiste des sciences d'Europe 1 dans la matinale, mercredi, après la mort de l'astrophysicien dans la nuit. "C'est un personnage très intéressant, il est l'image du génie dans la bouteille". 

Le génie. "L'obsession de Stephen Hawking était de comprendre l'univers : pourquoi est-il comme ça ? Pourquoi existe-il ? Il s’intéresse à tout ce qui est complexe du point de vue des mathématiques", décrypte Alain Cirou. "Il voulait aller plus loin". C'est avec son hypothèse sur les trous noirs que Stephen Hawking va attirer l'attention sur lui. "Un trou noir, c'est prendre la Terre et la réduire à la taille d'une bille. C'est l'infiniment grand et l'infiniment petit mêlés dans un même objet", poursuit le consultant scientifique d'Europe 1.

"Stephen Hawking va alors se poser toute une série de questions sur sa nature, son fonctionnement et pourquoi rien n'en sort", révèle Alain Cirou. "Et c'est là que Stephen Hawking va avoir une intuition en se disant que peut-être quelque chose s'évapore des trous noirs", détaille-t-il encore.

La bouteille. A 21 ans, Stephen Hawking apprend qu'il est frappé par une maladie de dégénérescence du contrôle neuromusculaire, la maladie de Charcot. L'astrophysicien devient paralysé et petit à petit s'enferme dans son corps et l'on ne communique avec lui plus qu'à travers une machine. "C'est là que se dessine le personnage de Stephen Hawking : quelqu'un qui réfléchit aux questions fondamentales de l'univers : d'où l'on vient ? Est-ce qu'il y a des extraterrestres ? Qu'est ce que la matière ? Tout en étant enfermé dans quelque chose qui est infiniment petit", analyse Alain Cirou. "On ne communique avec Stephen Hawking que par certains mots, que par des clignements de sourcils, puisqu'une machine interprète ce qu'il pense, ce qu'il dit, et c'est une voix électronique qui parle à sa place".

Le collecteur de fonds. "Mais Stephen Hawking était également l'un des plus grand collecteur de fonds de la science depuis des générations", confie Alain Cirou. "Il est devenu très célèbre en partie parce que sa maladie lui donne une image. Son premier livre s'est vendu à neuf millions d'exemplaires". Hawking va également parcourir le monde afin de trouver des mécènes et des sponsors pour ses recherches. Quant à ses derniers travaux, ils portaient sur "des questions fondamentales, comme l'origine du monde et la communication avec les extraterrestres".