Nous avons changé d'époque géologique, quelles conséquences ?

  • A
  • A
Nous avons changé d'époque géologique, quelles conséquences ?
@ HO / NOAA / AFP
Partagez sur :

Après 11.700 ans, l'époque Holocène a pris fin sous l'action de l'homme, selon un groupe de spécialistes.

L'Homme a fait entrer la Terre dans une nouvelle époque géologique : "l'Anthropocène" ("l'âge de l'homme"). C'est en tout cas ce qu'a affirmé lundi un groupe de scientifiques, qui a présenté lundi ses conclusions devant le Congrès géologique international, réuni en Afrique du Sud. Selon ce groupe de travail, il est temps de dire adieu à l'Holocène, l'époque géologique qui a commencé il y a 11.700 ans avec la fin de la dernière glaciation. "L'Homme est devenu une force telle qu'il modifie la planète", résume à l'AFP Catherine Jeandel, membre de ce groupe de travail.

Selon ces scientifiques, pour la première fois en 4,5 milliards d'années, une espèce unique a radicalement changé la morphologie, la chimie et la biologie de notre planète. L'entrée dans cette nouvelle époque doit encore être validée par la Commission internationale de stratigraphie, ainsi que par le Comité exécutif de l'Union internationale des sciences géologiques (IUGS), une organisation non gouvernementale. Il faudra au moins encore deux ans pour parvenir au bout du processus.

>> Que changerait un changement définitif d'époque géologique ? Europe 1 a posé trois questions à Laurie Barrier, enseignante chercheuse en Géologie et Géoénergies à l'Université Paris Diderot et à l'Institut de physique du globe de Paris.

Comment comprendre cette décision ?

C'est une discussion qui existe déjà depuis plusieurs années. C'est certain : l'homme a un impact sur la planète. Dans les sédiments que l'on retrouve dans les fonds marins, sur terre ou dans les roches, on retrouve du plastique, de l'aluminium, du béton ou même des traces d'éléments radioactifs laissés par les essais nucléaires. La question est de savoir si c'est assez significatif pour identifier une nouvelle époque. Les scientifiques qui composaient ce groupe de travail se sont mis d'accord pour dire que oui. Il s'agit aussi de déterminer à partir de quand cette ère a commencé, et la majorité des scientifiques présents en Afrique du sud penchent pour 1950.

Si cette date est validée, les géologues considéreront que l'ère anthropocène a commencé il y a plus de 65 ans déjà. Cela signifierait que depuis cette date, on a des données qui n'existaient pas auparavant sur l'ordre géologique de la planète. On va pouvoir dire : à partir de cette date, il y a eu des traces de l'homme dans l'environnement, des preuves de l'influence humaine sur l'évolution de la planète.

Quelle conséquence aurait ce changement d'époque ?

Cela n'aura aucune conséquence concrète dans le quotidien des gens, puisque cette époque a commencé depuis des dizaines d'années. Les scientifiques ne feraient qu'acter quelque chose qui est déjà en train de se passer. Mais il y aurait une reconnaissance de l'impact de l'homme sur l'environnement et c'est déjà important.

Pour les chercheurs, également, c'est important. Les époques géologiques offrent une grille de lecture, un découpage du temps des évolutions de la planète. On identifie des phases, on pose des jalons dans l'évolution de la planète. Généralement, on prend pour marqueur un évènement important, comme la disparition d'une espèce, les dinosaures par exemple. La Commission internationale de stratigraphie se sert de ces marqueurs pour élaborer une charte du temps géologique. Celle-ci permet à tous les géologues de la planète de se dire : s'il y a tel élément dans telle roche, c'est qu'elle date de telle époque, d'une époque où il y avait tel climat, où se formait telle montagne etc. Dans un million d'années, si l'on retrouve du plastique dans des minéraux par exemple, les scientifiques pourront dire qu'ils datent de l'ère anthropocène, c’est-à-dire d'après 1950 si cette date est retenue.

Tout cela peut avoir des conséquences très concrètes. Pour un géologue qui cherche de l'énergie dans les roches par exemple : on sait, pour prendre un cas parmi d'autres, que les roches du Jurassique (de -201,3 à -145 millions d'années avant J-C) offrent des conditions favorables à l'apparition de pétrole. Un géologue que l'on envoie chercher du pétrole va donc d'abord vérifier s'il y a des roches Jurassiques grâce à la charte des ères géologiques. Et si c'est le cas, il sait qu'il y a plus de chances de trouver du pétrole.

Faut-il s'inquiéter de ce changement d'époque ?

Oui c'est plutôt inquiétant car cela acte un impact sur la planète qui a aussi des conséquences néfastes dans le quotidien des gens. Cette influence humaine sur la planète entraîne une hausse du niveau de la mer, des pénuries de matière première, des déplacements d'espèces… Face à cela, plusieurs scénarios sont possibles. Cela dépendra de l'importance que l'on va donner à ce changement d'ère, de savoir si l'on va le minimiser ou non. C'est une question politique et sociétale.