Neil Harbisson, le premier cyborg avec un passeport

  • A
  • A
Neil Harbisson, le premier cyborg avec un passeport
Neil Harbisson, premier cyborg officiellement reconnu comme tel.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

SCIENCE MAIS PAS FICTION - Neil Harbisson est devenu le premier homme au monde à voir son statut de cyborg officiellement reconnu.

Pionnier. En 2004, il était déjà le premier homme au monde à porter un "eyeborg", sorte d’œil électronique qui permet à cet artiste renommé de distinguer les couleurs malgré son achromatopsie (maladie qui lui fait tout voir en noir et blanc). Aujourd’hui, Neil Harbisson est la première du monde à avoir une photo de passeport où il apparaît équipé de son œil électronique. Un exploit bureaucratique qui marque une première avancée pour ceux qui revendiquent leur statut de cyborg. Le site Sciencesmag, qui rapporte la nouvelle, explique que d’autres personnes dans la situation de Neil Harbisson comme le professeur Steve Mann, ont eu leur appareil retiré de force avant de poser pour leur photo d’identité. Mais pour Neil Harbisson, il était important que l’eyeborg figure sur sa photo, tant cet appareil fait désormais partie de son corps. L’artiste nord-irlandais a d’ailleurs créé la Cyborg Foundation pour défendre les droits de ses semblables.

Il "entend les couleurs". Neil Harbisson s’est doté d’un œil électronique pour percevoir les couleurs. Cet outil convertit les couleurs perçues en ondes sonores distinctes suivant la teinte, ce qui permet à son oreille interne de ressentir les changements chromatiques. Et donne à l’expression "une symphonie de couleurs" un sens nouveau. Harbisson assure que son corps s’est adapté à la présence de la machine. Depuis qu’il porte cet "eyeborg", il rêve de couleurs, ses émotions changent en fonction de la couleur de son environnement. Il est devenu une sorte d’esthète musical des teintes, chaque nuance perçue par son œil électronique créant en lui une symphonie plus ou moins harmonieuse. Cette reconnaissance administrative d’un particularisme technologique marque une première avancée pour la communauté cyborg.