Les T-Rex ne pouvaient pas courir plus vite que 20km/h, au risque de se casser les pattes

  • A
  • A
Les T-Rex ne pouvaient pas courir plus vite que 20km/h, au risque de se casser les pattes
Le squelette du T-Rex n'était "pas assez fort" pour une course rapide (photo d'illustration). @ AFP
Partagez sur :

Une étude publiée par des chercheurs de l'université de Manchester pourrait mettre à mal l'image de bête féroce du dinosaure star de "Jurassic Park". 

Un dinosaure impitoyable, capable de foncer sur sa proie. Et si l'image des T-Rex véhiculée par le célébrissime filmJurassic Park était scientifiquement inexacte ? C'est ce qu'affirme une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Manchester et repérée par France 24

Maximum 20km/h pour ne pas tomber. Les scientifiques ont travaillé grâce à une simulation par ordinateur, et leurs résultats sont sans appel : la force musculaire du dinosaure ne lui permettait pas de courir à plus de 30 km/h, en théorie. Si l'on ajoute le poids de l'animal, cette vitesse maximale baisse à 20km/h, au-delà de quoi il risquait de se casser les pattes à la moindre accélération. 

Une méthode de chasse adaptée. "Cela signifie que le T-Rex était en fait assez lent, et donc pas un prédateur de poursuite", explique l'un des auteurs de l'étude, cité par Mashable. "En grandissant et en grossissant, le T-Rex devenait donc plus lent et sa méthode de chasse changeait en conséquence." Certains animaux ou autres dinosaures ont donc pu échapper au prédateur... à condition de courir à plus de 20km/h.