Le sens de l'orientation expliqué par... une protéine de l'oeil

  • A
  • A
Le sens de l'orientation expliqué par... une protéine de l'oeil
@ JIM WATSON / AFP
Partagez sur :

Selon une étude chinoise, une protéine produite par la rétine permettrait de capter le champ magnétique. 

Savoir s'orienter ? Un jeu d'enfant pour les animaux, pas vraiment une évidence pour les humains. Et pourtant, une étude chinoise, parue récemment dans Nature Materials et rapportée par Futura Sciences, a permis de mettre le doigt sur une protéine qui pourrait jouer un rôle déterminant dans la captation du champ magnétique. 

MagR. C'est en étudiant le génome de la mouche que des chercheurs de l'université de Pékin ont découvert une protéine appelée MagR. Produite par la rétine de l’œil, sensible à la lumière et ayant une forme de tige, elle se comporte comme une aiguille de boussole, s'orientant vers le nord ou vers le sud. Cette protéine est donc en quelque sorte un capteur magnétique. Fortement présente chez la mouche, MagR existe aussi chez les pigeons, les rats, les baleines... et aussi chez les humains, bien que dans une moindre mesure, précise l'étude.

De vraies boussoles. Quand l'animal se déplace, les protéines MagR ressentent la direction et l'intensité du champ magnétique. Et elles se déplacent aussi en transmettant dans le même temps au système neuronal du cerveau les informations nécessaires à l'orientation. Ces dernières, goupillées à celles sur la position du soleil, permettent à l'animal de prendre le bon chemin. 

Une explication biologique au sens de l'orientation. Selon Can Kie, biologiste moléculaire qui a dirigé l'étude, "le sens humain de l'orientation est compliqué. Cependant, je crois que le sens magnétique joue un rôle clé pour expliquer pourquoi certaines personnes ont un bon sens de l'orientation". Ce "sens magnétique" de l'animal et de l'humain pourrait ainsi s'expliquer pour la première fois par une base moléculaire.