Le Japon doit placer mercredi dans l'espace un satellite d'exploration de l'Univers

  • A
  • A
Le Japon doit placer mercredi dans l'espace un satellite d'exploration de l'Univers
Photo prise du satellite Himawari-8. @ HANDOUT / NOAA/JMA / AFP
Partagez sur :

La fusée H-2A doit décoller mercredi à 17h45 heure locale de la base de Tanegashima, dans le sud-ouest de l'archipel.

Le Japon doit envoyer mercredi dans l'espace un satellite à rayons X qui devrait donner aux scientifiques une autre image de l'Univers, selon les explications de l'Agence japonaise d'exploration spatiale (Jaxa). Initialement prévu vendredi dernier, le tir a dû être reporté pour cause de météo défavorable.

Un satellite censé apporter des réponses inédites. Selon les plans actuels, la fusée H-2A doit décoller mercredi à 17h45 heure locale (08h45 GMT) de la base de Tanegashima, dans le sud-ouest de l'archipel. "Quelles sont les lois de la physique dans des conditions extrêmes? Que s'est-il passé au moment de la création de l'univers? Comment les galaxies se sont-elles formées et ont-elles évolué? Comment grandissent les trous noirs ? A ces questions et d'autres, le nouveau satellite, Astro-H, est censé apporter des éléments inédits de réponse à travers des images d'une nature encore inconnue", précise la Jaxa.

Un placement en orbite sous le feu des projecteurs. Engin de 14 mètres de long sur 9 de large et pesant 2,7 tonnes, Astro-H embarque 200 miroirs de recueil et concentration des rayons X vers des instruments de dernière génération, dont quatre télescopes et deux détecteurs à rayons X, un système d'extension de focale avec deux autres détecteurs et un spectromètre. "Il va ainsi regarder la région du spectre de rayons X de très haute énergie", détaille l'agence. Le Japon n'en est pas à son premier satellite de ce type, plusieurs autres ont été placés en orbite depuis 1979, le plus récent, Sukazu, datant de 2005.

Ce placement en orbite sera effectué avec l'exemplaire 30 de H-2A, un lanceur développé avec la Jaxa et exploité par le conglomérat Mitsubishi Heavy Industries (MHI). Cette fusée a enregistré jusqu'à présent 28 succès sur 29 tirs, le plus récent ayant eu lieu en novembre dernier pour le placement en orbite d'un satellite commercial canadien.