Le cargo Progress a (enfin) réussi à atteindre l'ISS

  • A
  • A
Le cargo Progress a (enfin) réussi à atteindre l'ISS
Le décollage a eu lieu vendredi à Baïkonour.@ STRINGER / AFP
Partagez sur :

Le ravitaillement de l'ISS, où vivent actuellement trois spationautes, va pouvoir débuter. Les deux derniers lancements, qui n'avaient pas abouti, avaient inquiété les scientifiques. 

Le premier n'avait pas réussi à s'amarrer à la station spatiale internationale et le deuxième avait explosé à bord de son lanceur. Le troisième lancement a été le bon. Le vaisseau de ravitaillement russe Progress a en effet réussi à s'agripper comme prévu à l'ISS dimanche matin, après avoir tourné 34 fois autour de la Terre. Porteur d'un ravitaillement important pour les trois cosmonautes présents actuellement dans la station, il avait décollé vendredi du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.



2,3 tonnes de matériel. "Le vaisseau cargo Progress M-28M s'est amarré à la partie russe de l'ISS à 10H11 heure de Moscou (07H11 GMT)", a annoncé l'agence spatiale russe Roscosmos dans un communiqué. Le vaisseau apporte plus de 2,3 tonnes d'oxygène, de combustible, de nourriture et d'équipements scientifiques mais aussi des paquets personnels pour les spationautes, les deux Russes Guennadi Padalka et Mikhaïl Kornienko et l'Américain Scott Kelly.

Fin de la série noire. Il s'agit du premier Progress à réussir à atteindre la station depuis la perte d'un précédent vaisseau cargo Progress, qui s'était désintégré le 8 mai dans l'espace. Il y a quelques jours, c'est la fusée américaine Falcon 9 de SpaceX, dont la capsule non habitée Dragon devait approvisionner l'ISS, qui a explosé. Parmi les équipements que la capsule transportait figurait un adaptateur destiné à permettre l'arrimage à l'ISS de futurs véhicules commerciaux. Une série noire qui commençait à inquiéter les scientifiques, même si en théorie, l'ISS avait des réserves pour tenir jusqu'en octobre. 

Un vaisseau Progress, vide de provisions, avait en revanche réussi à s'amarrer en mai à la station et à ramener le 11 juin trois spationautes de l'ISS. Leur retour était à l'origine prévu le 12 mai mais ils avaient été contraints de prolonger leur séjour d'un mois à cause de l'accident du dernier vaisseau cargo Progress.

"C'est Noël en juillet!", ont lancé les spationautes sur le compte Twitter de la mission, une fois le vaisseau correctement amarré. "Félicitations, les gars, votre vaisseau cargo est arrivé", a lancé Padalka au centre de contrôle terrestre, et il est "en parfait état".

La suite du programme ? Le cargo Progress restera attaché à l'ISS pendant quatre mois, et les spationautes y mettront leurs déchets et les équipements devenus inutiles, avant de le renvoyer vers la Terre. Il brûlera alors en rentrant dans l'atmosphère au-dessus de l'Océan Pacifique. Pour ce qui est des hommes à bord, le commandant Padalka doit regagner la Terre en novembre, tandis que les deux autres font partie d'une mission d'un an qui se terminera en mars prochain. Ils doivent être rejoints d'ici à la fin juillet par trois autres spationautes.