Jean-Pierre Sauvage, prix Nobel de chimie : "Je suis vraiment surpris"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le chercheur français, qui a décroché la prestigieuse distinction mercredi, a confié son "plaisir". 

INTERVIEW

C’est la récompense d’une vie de recherche. Le Français Jean-Pierre Sauvage a reçu mercredi le prix Nobel de Chimie avec deux autres chercheurs pour avoir inventé de minuscules "machines moléculaires". Le professeur de l’Université de Strasbourg, âgé de 71 ans, a confié sa joie et sa surprise, quelques heures après avoir été distingué par la prestigieuse académie. "Je suis vraiment surpris. Je ressens beaucoup de plaisir et beaucoup de surprise", a-t-il déclaré mercredi sur Europe 1.

"Ça donne une image positive de la science française." "Ce n’est pas au chercheur de juger la qualité de son travail. C’est peut être suffisamment original pour justifier un prix Nobel. Plus il y a de prix Nobel, plus ça donne une image positive de la science française", a poursuivi Jean-Pierre Sauvage.

Des tas d’applications possibles. Le professeur, récompensé avec le Britannique Fraser Stoddart et le Néerlandais Bernard Feringa, est un des pères des minuscules "machines moléculaires", préfigurant les nanorobots du futur. "Ça ouvre des tas de possibilité dans des tas de domaines. Ça peut permettre de fabriquer des robots ou des machines beaucoup plus grosses, de l’ordre du millimètre, en utilisant des moteurs, des muscles nanométriques, donc complètement moléculaires", a-t-il expliqué.

"L’autre domaine d’application potentielle est la nano-médecine. On peut penser que des seringues moléculaires, ou des conteneurs moléculaires vont voyager dans nos fluides biologiques, et libérer ensuite un principe actif, un médicament à l’endroit où on l’attend et quand on l’attend grâce à un signal extérieur", a conclu le prix Nobel.