Horloges ralenties en Europe : le problème d'alimentation est résolu

  • A
  • A
Horloges ralenties en Europe : le problème d'alimentation est résolu
La situation était née d'un problème d'alimentation au Kosovo. (Photo d'illustration)@ AFP
Partagez sur :

Entre la mi-janvier et début mars, les pendules des appareils électriques avaient cumulé six minutes de retard. Le problème d'alimentation provenant du Kosovo a été résolu.

Le problème d'alimentation électrique au Kosovo qui a affecté la distribution du courant en Europe entre la mi-janvier et début mars, et notamment déréglé certaines horloges, a été résolu, a annoncé mardi l'ENTSO-E, organisme qui fédère les gestionnaires de réseaux européens.

"La situation est revenue à la normale", a affirmé Suzanne Nies, porte-parole de l'ENTSO-E. La sous-alimentation qui a perturbé le réseau électrique européen interconnecté avait entraîné des retards sur les horloges d'appareils reliés au réseau électrique, comme par exemple les fours micro-ondes ou les radio-réveils.

La fréquence moyenne remontée à 50,01 Hz. Les opérateurs continentaux européens ont collectivement injecté "plus d'énergie dans le système" au mois de mars pour pouvoir ramener la fréquence électrique à 50 Herz (Hz), niveau qui permet au réseau interconnecté de fonctionner correctement, a expliqué l'ENTSO-E dans un communiqué. La fréquence moyenne avait chuté à 49.996 Hz en janvier. Elle est remontée à 50,01 Hz.



Trouver un "accord durable" entre la Serbie et le Kosovo. La situation était née d'un problème d'alimentation au Kosovo, qui a désormais rétabli un équilibre dans son système entre la génération et la consommation d'énergie, a précisé Suzanne Nies. "Une solution à plus long terme, à savoir une coopération harmonieuse entre la Serbie et le Kosovo, est toujours en négociation", a-t-elle ajouté. L'ENTSO-E (European Network of Transmission System Operators for Electricity) "continuera à soutenir toutes les parties pour trouver un accord durable entre les autorités de Serbie et du Kosovo en matière d'énergie", est-il souligné dans le communiqué.