Facebook vous connaît (beaucoup) mieux que vos proches

  • A
  • A
Facebook vous connaît (beaucoup) mieux que vos proches
@ Max PPP
Partagez sur :

Un algorithme mis en place par des chercheurs de l'université de Cambridge et de Stanford montre que vos likes Facebook établissent votre portrait, de manière plus juste que le feraient vos proches.

Qui vous connaît le mieux ? Selon une récente étude, ce n'est ni vos amis, ni votre famille, mais… un algorithme s'appuyant sur vos likes Facebook. C'est du moins la conclusion de chercheurs en intelligence artificielle des universités de Cambridge, en Grande-Bretagne et de Stanford, aux Etats-Unis. En analysant les likes Facebook de 17.000 internautes, les chercheurs se sont aperçu que l'algorithme qu'ils avaient développé, analysait avec bien plus de précision la personnalité des sondés que leurs proches.

85.000 likes analysés. Pour réaliser cette étude, les scientifiques ont passé au crible les profils Facebook de 17.000 internautes, analysant ainsi plus de 85.000 likes. Ils ont également soumis un questionnaire de personnalité aux sondés, comprenant 100 questions. Un questionnaire utilisé en psychologie et en sciences humaines et sociales et qui s'appuie sur la méthode de Charles Spearman, un psychologue connu pour son travail en statistique sur l'intelligence.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi sommes-nous accros aux "likes" sur Facebook ?

Votre conjoint plus fort que l'intelligence artificielle. L'étude montre que l'algorithme créé par les chercheurs permet de dresser un portraits pertinents des sondés, en s'appuyant sur seulement dix de leurs likes. Les amis, eux, devront s'appuyer sur près de 70 likes, pour aboutir à un portrait juste de leur proche. Un chiffre qui passe à 150 likes quand on interroge la famille de la personne sondée.

Constat rassurant toutefois, le conjoint est le seul humain à pouvoir dresser un portrait plus précis que l'algorithme. Enfin, si l'on confronte les prédictions des proches avec celles de l'algorithme, on constate que l'intelligence artificielle mise en place par les chercheurs est 15% plus précise concernant la personnalité des personnes sondées.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi il n'y aura jamais de bouton "J'aime pas" sur Facebook

Les likes comme outil d'étude psychologique. L'algorithme des chercheurs permet également de segmenter les centres d'intérêts des personnes sondées. L'analyse des "likes" sur Facebook peut en effet aider à dégager des caractéristiques concernant les utilisateurs telles que le quotient intellectuel, la préférence politique, l'usage de drogues, l'orientation sexuelle et si leurs parents se sont séparés quand ils étaient jeunes, rappelle Les Echos.

Bientôt des machines dotées d'intelligence socio-émotionnelle. "Un ordinateur peut comprendre une personne et même être capable de réagir comme un individu", en conclut David Stillwell, co-auteur de l'étude, interrogé par le Financial Time. Une étude qui précise l'idée selon laquelle les machines pourvues d'intelligence artificielle peuvent analyser les émotions humaines. "Le scénario présenté dans le film de science-fiction Her dans lequel un homme commence à sortir avec une intelligence artificielle avancée n'est pas impossible", ajoute ainsi le chercheur.

>> LIRE AUSSI - Faut-il mieux surveiller les réseaux sociaux ?

En attendant que vous sortiez avec un robot, ces données sont surtout utiles à Facebook, qui peut donc analyser très précisément vos goûts et centres d'intérêt. Avec une crainte sous-jacente : celle qu'il les revende à des annonceurs.