Et si l'Amérique n'avait pas été découverte par Christophe Colomb ?

  • A
  • A
Et si l'Amérique n'avait pas été découverte par Christophe Colomb ?
@ capture Encyclopédie Larousse
Partagez sur :

HISTOIRE - Marco Polo aurait peut-être damé le pion à Christophe Colomb, en explorant l’Alaska au 14e siècle.

1492, tout le monde connaît cette date, lorsque Christophe Colomb a été le premier à découvrir le continent américain, jusque là inconnu de l’Occident. Mais si cela était faux ? C’est ce que remet en tout cas en cause l’analyse d’une carte appartenant à la bibliothèque du Congrès de Washington et qui représente le détroit de Béring. L’étude, rapportée par Maxisciences, désignerait  Marco Polo comme premier explorateur à avoir foulé l’Amérique. 

>> LIRE AUSSI - Quand les maths expliquent le déclin de la faune du Nil

200 ans d’avance sur Colomb. Marco Polo, né en Italie en 1254 et mort en 1324, aurait précédé de 200 ans la découverte de Christophe Colomb en accostant en Amérique par la côte ouest. La carte en question porte le dessin d’un bateau, le blason du voyageur italien et porte une représentation du détroit de Béring qui sépare la Sibérie de l’Alaska. 

Découverte dans la valise d’un Américain. La bibliothèque du Congrès possède cette carte depuis 1933. Elle appartenait à un ensemble de documents découverts dans la valise d’un Américain de descendance italienne. Mais ce n’est qu'en 2014 que cette liasse de documents a été étudiée en profondeur. 

carte Marco Polo 1280x640

© capture d'écran Smithsonian

À droite de la carte, la côte est de l'Asie et la côte nord-ouest de l'Amérique (capture d'écran Smithsonian)

Le récit d’une des filles de Marco Polo. L’auteur de la carte et des documents qui lui sont joints serait, selon l’étude, Bellala, une des filles de Marco Polo. Elle y ferait le récit de la rencontre de son père avec un commerçant syrien dans la région du Kamtchatka, dans l’extrême-ouest asiatique. 

Selon ses écrits, les deux hommes auraient avec leurs équipages respectifs traversé le détroit de Béring et accosté en Alaska. Marco Polo y aurait découvert des hommes vêtus de peaux de phoque vivant dans des abris sous terrains et se nourrissant de poissons. Ces éléments sont évidemment troublants et donnent du poids à la version d’un Marco Polo, premier découvreur de l’Amérique.

>> LIRE AUSSI - Mur des Lamentations : le roi Hérode 1er floué ? 

Marco Polo a-t-il eu conscience de sa découverte ? Les chercheurs ont cependant encore quelques doutes. La première interrogation concerne Marco Polo lui-même qui n’a jamais mentionné dans ses écrits ce voyage vers l’Alaska.  Mais l’oubli peut s’expliquer par le fait que l’explorateur n’a peut-être pas eu conscience de l’importance de son périple. Il a pu ignorer découvrir un nouveau continent en pensant visiter une terre appartenant à l’Asie. 

Par ailleurs, peu de temps avant sa mort, l’auteur du best-seller médiéval  Livre des Merveille du monde aurait prononcé ses paroles : "je n’ai pas écrit la moitié de ce que j’ai vu".  Marco Polo a passé au total 23 ans de sa vie sur les routes d’Asie, essentiellement en Chine.

Une datation au carbone qui embrouille les chercheurs. Toujours est-il que la carte n’est pas un faux récent. La datation au carbone a démontré que la carte avait été faite au 14e ou au 15e siècle. Si c’est cette deuxième option, cela voudrait dire qu’il ne s’agirait pas de l’original mais d’une copie, la fille de Marco Polo, Bellala, étant alors morte. 

Mais même s’il s’agit d’une copie, ce tracé du détroit de Béring est toujours plus récent que la découverte de Colomb en 1492. 

>> LIRE AUSSI - Néandertal, le Jackson Pollock de la Préhistoire