Espace : l'astronaute Scott Kelly de retour sur Terre mercredi

  • A
  • A
Espace : l'astronaute Scott Kelly de retour sur Terre mercredi
Scott Kelly détiendra demain le record du temps passé dans l'espace par un Américain.@ KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :

L'astronaute américain rentrera mercredi matin sur Terre, après 340 jours passés dans l'ISS. 

Il est l'Américain qui a passé le plus de temps dans l'espace. Scott Kelly, après 340 jours passés à bord de la Station spatiale internationale (ISS), rentrera mercredi matin sur Terre. Connu pour ses photos de notre planètepostées sur Twitter sous le hashtag #YearInSpace, le célèbre astronaute de 52 ans a confié que sa première action après son retour serait de... plonger dans sa piscine.



Le record mondial lui échappe encore. C'est à bord d'une capsule Soyouz que Scott Kelly atterrira au Kazakhstan mercredi à 10h27, heure locale (5h27 du matin en France). Il sera accompagné du collègue avec qui il a mené plus de 400 expériences scientifiques à 370 kilomètres au-dessus de nos têtes, le russe Mikhaïl Kornienko.

La fin de ce séjour spatial, son quatrième au total, va lui permettre de battre un record : celui du temps passé dans l'espace par un Américain. Scott Kelly aura en effet séjourné en tout 540 jours au plus près des étoiles. Le précédent record était détenu par son compatriote Mike Fincke (382 jours). Le record mondial reste cependant détenu par le Russe Gennady Padalka, resté 879 jours dans l'espace. 

Des problèmes de vues. Interrogé sur sa santé jeudi dernier lors d'une conférence de presse, Scott Kelly, qui a commencé sa carrière dans l'armée de l'air comme pilote de chasseur-bombardier, s'est dit "plutôt en forme". Dans la station spatiale, pour éviter la perte de masse musculaire et osseuse, les astronautes doivent s'entretenir physiquement. L'astronaute originaire du New Jersey a ainsi parcouru sur un tapis roulant pas moins de 1.042 kilomètres, rapporte le New York Times. Mais il souffre de petits problèmes de vues, comme lors de ses précédents séjours. Ces troubles sont directement liés à la microgravité qui augmente la pression autour du nerf optique.

Mais Scott Kelly a quand même expliqué adorer sa vie à bord de l'ISS : "plus que de flotter ou d'admirer la vue, la chose que j'aime avec passion, c'est le travail très difficile que nous faisons quotidiennement, qui est complexe et demande beaucoup de concentration". Pour rappel, Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko ont été envoyés sur l'ISS afin d'étudier les conséquences physiques et psychologiques d'un long séjour spatial, en vue d'un voyage habité vers la planète Mars.

"Sauter dans ma piscine". Une chose manque cependant terriblement au cosmonaute : le contact avec l'eau. L’une des premières choses que je veux faire, après être passé au quartier général des astronautes du centre spatial Johnson pour une batterie d’examens médicaux jusqu’à trois heures du matin, c’est d’aller chez moi et de sauter dans ma piscine”, a-t-il avoué. A bord de l'ISS, prendre une douche est en effet impossible à cause de l'absence de gravité. C'est pourquoi les astronautes se lavent en se passant sur le corps une éponge humide.