Cruauté sur les animaux : "La violence est inhérente aux abattoirs"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'association L214 a publié mardi une vidéo choquante sur un abattoir du Gard, où l'on voit des animaux durement maltraités.

INTERVIEW

"Les témoignages sont rares, ce qui fait qu’on a l’impression que c’est une exception", explique Sébastien Arsac, porte-parole de l'association L214, à propos des violences faites aux animaux dans les abattoirs, mardi dans Le Grand direct de la santé. L'association a publié mardi matin une vidéo montrant de nombreux actes de cruauté sur des animaux de l'abattoir certifié bio de Vigan, dans le Gard. 

Pour le militant, ces maltraitances ne sont pas exceptionnelles. Il insiste également sur le fait que "la violence est inhérente aux abattoirs", dont le but est de tuer les animaux, mais que certaines personnes s"en rajoutent". "La viande heureuse, ça n'existe pas."

"L'influence des consommateurs". Natacha Harry, présidente de la SPA et chroniqueuse dans l'émission, estime que les actions de L214, qui n'en est pas à son coup d'essai, sont essentielles pour sensibiliser les consommateurs aux violences faites aux animaux. "Les gens ne veulent pas voir ça, ne veulent pas entendre ça", s'indigne-t-elle. "Pour faire changer ces pratiques honteuses, il n’y a que l’influence des consommateurs et du grand public qui pourra faire changer les politiques. Il faut pouvoir faire en sorte que les animaux ne meurent pas dans des souffrances aussi abjectes."

La vétérinaire tient à rappeler que les animaux souffrent et sont doués de sensibilité, comme le spécifie l'article L214 du Code rural, et plaide pour leur étourdissement avant l'abattage.