Au Museum d'histoire naturelle, découvrez l'Evolution dans un cabinet de réalité virtuelle

  • A
  • A
Au Museum d'histoire naturelle, découvrez l'Evolution dans un cabinet de réalité virtuelle
Le Cabinet de réalité virtuelle est installé au cœur de la grande galerie de l'Evolution. @ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Pendant les congés de fin d'année, le Museum d'histoire naturelle propose aux visiteurs une salle de réalité virtuelle. 

Le Muséum national d'Histoire naturelle propose à Paris une idée de sortie originale pour ces vacances de fin d'année. Il a en effet ouvert la première salle de réalité virtuelle dans un musée français. Depuis samedi et jusqu'au 7 janvier prochain, le Cabinet de réalité virtuelle accueille les visiteurs, parisiens et touristes, au cœur de la Grande Galerie de l'Evolution.

"Une certaine émotion". Ce nouvel espace propose de vivre une expérience unique où la réalité virtuelle devient un outil pédagogique. A la clef, émotion et découverte pour les grands mais aussi les petits qui chaussent un casque de réalité augmentée. Dinosaures, girafes à taille réelle... ce sont 450 espèces emblématiques du vivant qui s'offrent ainsi au regard. "Quand on est face au rhinocéros de Louis XV, c'est le vrai rhinocéros que Louis XV a vraiment vu et donc, ça suscite une certaine émotion, on n'est pas face à un écran. Le musée se doit aussi d'être dans son siècle et on est dans un siècle aussi de réalité virtuelle", comme l'explique Bruno David, le président du Museum.

Le saumon, cousin (lointain) de l'humain. Le cabinet permet aussi de découvrir les liens de parenté entre les espèces avec quelques surprises. Il y a parfois plus de similitudes entre l'humain et un poisson qu'entre deux animaux marins, raconte Guillaume Lecointre, enseignant chercheur au Museum : "si je vous mets un requin, un saumon et un homme, le saumon est plus proche de l'homme qu'il ne l'est du requin, nous partageons avec le saumon et avec tous les poissons plusieurs os, le frontal, le pariétal, le maxillaire et le pré-maxillaire". Selon le scientifique, "la classification qu'on a reçu à l'école ne tient pas toujours compte de l'évolution". Et le voyage en réalité augmentée finit sur la citation d'un poète anglais : "toutes les choses sont de près ou de loin liées entre elles au point que vous ne puissiez pas remuer une fleur sans déranger une étoile".