Zika : quel est ce nouveau virus transmis par les moustiques ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Le docteur Gérald Kierzek fait le point sur ce virus alors qu'un début d'épidémie a été annoncé en Guyane et en Martinique.

Le zika est un virus transmis par les moustiques, qui vient d'apparaître dans plusieurs départements d'outre-mer et qui pourrait apparaître en France, l'été prochain. Mardi sur Europe 1, le docteur Gérald Kierzek a fait le point sur cette fièvre endémique, qui évolue par foyer épidémique et qui rappelle la dengue et le chikungunya. 

Une infection souvent asymptomatique. Le zika se transmet par la piqûre de plusieurs espèces de moustiques, dont le moustique tigre. L'infection peut passer "totalement inaperçue", selon notre spécialiste santé. Près de 80% des cas ne présentent pas de symptômes, ce qui rend le diagnostic particulièrement difficile.

Certains malades ont parfois des symptômes grippaux comme de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires. Dans d'autres cas, le zika peut entraîner des complications, comme le syndrome neurologique de Guillain-Barré, qui entraîne une paralysie progressive des membres inférieurs. C'est pour les femmes enceintes que ce virus est particulièrement dangereux : il peut entraîner des complications sur le développement du cerveau des foetus et des nourrissons, par exemple des microcéphalies (NDLR : le cerveau est trop petit).

L'Amérique latine très touchée. Un "début d'épidémie d'infections à virus zika" a été annoncé vendredi par le ministère de la Santé dans les départements de Martinique et de Guyane, tandis qu'"une dizaine de cas suspects sont en cours d'investigation" en Guadeloupe et à Saint-Barthélémy. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis ont également lancé l'alerte vendredi sur plusieurs pays américains : la Colombie, le Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela. Ils conseillent aux femmes enceintes de ne pas s'y rendre. A l'été 2015, le Haut Conseil de la santé publique avait expliqué que les conditions étaient réunies pour que le virus débarque en France à l'été 2016.

Quelques conseils. Pour s'en prémunir, il faut prendre les mesures classiques contre les moustiques : utiliser une moustiquaire, des diffuseurs et des insecticides, ainsi que porter des vêtements amples. Il faut également éviter les points d'eau stagnante et, pour les femmes enceintes, ne pas se rendre dans des destinations à risque.