Interdire le vapotage au travail, pas si simple

  • A
  • A
Interdire le vapotage au travail, pas si simple
@ REUTERS
Partagez sur :

PLAN ANTI-TABAC - La cigarette électronique sera bientôt interdite au travail et dans certains lieux publics. 

La France va adopter les paquets de cigarettes neutres pour les rendre moins attractifs et interdire la cigarette électronique dans certains lieux publics. Ce sont les deux principales mesures du plan anti-tabac annoncé jeudi par la ministre de la Santé Marisol Touraine. Europe 1 fait le point sur les restrictions concernant l’e-cigarette.

>> LIRE AUSSI - E-cigarette, paquet neutre : le plan choc de Touraine

cigarettes électroniques 930x620

Où ne pourra-t-on plus vapoter ? La cigarette électronique va être interdite dans certains lieux publics : il s'agit des établissements accueillant des mineurs, comme les écoles ou encore dans les transports collectifs et de tous les espaces clos collectifs de travail. "Ce projet est un entre-deux. La notion d’espaces clos collectifs de travail est un peu floue", explique à Europe1.fr le professeur de pneumologie à l’université Pierre-et-Marie-Curie Bertrand Dautzenberg.

Une délimitation encore floue. Est-ce que deux personnes dans un même bureau auront encore le droit de vapoter ? Quel est l'espace minimum pour considérer un lieu comme un espace clos collectif de travail ? "C’est la jurisprudence qui va trancher", poursuit Bertrand Dautzenberg. "Ça sera à la justice de délimiter les espaces clos collectifs de travail". 

Est-ce un réel changement ? "Il y a déjà énormément d’entreprises où le vapotage est déjà interdit", confie le tabacologue Bertrand Dautzenberg. "C’est donc un statu quo par rapport aux précédents textes".

>> LIRE AUSSI - Plan anti-tabac : les paquets neutres, ça fonctionne ?

Les vapoteurs ne vont-ils pas reprendre la cigarette ? Pour arrêter, de nombreux fumeurs ont adopté l’e-cigarette. Vapotant librement sur leur lieu de travail, ces derniers vont devoir désormais descendre… avec les fumeurs. "L’expérience montre que c'est le vapoteur qui persuade le fumeur et non pas le contraire", précise le professeur Bertrand Dautzenberg. "Quand un vapoteur prend une pause sur son lieu de travail, il réussit à convaincre les fumeurs". Et de conclure : "l’e-cigarette, c’est très contagieux. Tant mieux car c'est 100 fois moins dangereux que le tabac".