Uvestérol : les parents peuvent-ils continuer à en donner à leurs bébés ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Si le Docteur Kierzek conseille aux parents de continuer à donner de la vitamine D à leur bébé, il les invite à utiliser un autre produit, qui s'administre sans pipette.

L'Uvesterol D a été mis en cause après la mort d'un nourrisson le 21 décembre dernier. Les autorités ont décidé de retirer le médicament du marché. Le docteur Gérald Kierzek donne son éclairage sur ce produit.

Le problème de la pipette. "Quand un enfant décède et qu'il a pris dans les heures avant un médicament ou des vitamines - l'Uvesterol D est utilisé pour les carences en vitamine D - on fait le lien entre l'administration de ce médicament et le décès", indique logiquement le médecin. Par ailleurs, le mode d'administration du produit était particulier : "il fallait utiliser une pipette, précise Gérald Kierzek. Cette pipette stimulait un réflexe à l'intérieur de la bouche qui créait un certain nombre de malaises vagaux qui pouvaient être graves." Problème supplémentaire : "Pour des enfants qui n'avaient pas encore l’habitude de déglutir, le produit pouvait passer dans les poumons et pouvait créer une détresse respiratoire."

Un produit remplaçable. Ces divers indices ont donc conduit à prendre des mesures. Néanmoins, la prise de vitamines est importante chez le nourrisson. "Elle évite le rachitisme. Chez les plus jeunes et les plus vieux également, la peau qui manque d'exposition au soleil n'est pas capable de synthétiser la vitamine D".

Le retrait du produit avant même les conclusions de l'enquête s'explique notamment parce que d'autres formes de vitamines existent, sans cette pipette : le Zyma D, avec un flacon compte-gouttes ou le Stérogyl, sous forme d'ampoules. Il est bien entendu conseillé aux parents de ne plus utiliser de système avec pipette et de le rendre au pharmacien au profit d'un autre produit.