Une étude américaine prévoit l'éradication du sida dans les dix prochaines années

  • A
  • A
Une étude américaine prévoit l'éradication du sida dans les dix prochaines années
Un homme fait un test de dépistage gratuit du VIH (Monaco, 2015)@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Une étude parue lundi dans une revue américaine révèle que l'éradication du VIH aux Etats-Unis d'ici 2025 est possible.

Et si l'épidémie du VIH disparaissait du territoire américain dans les prochaines décennies ? Cette perspective, qui semble à première vue utopique, pourrait devenir une réalité selon une étude publiée cette semaine dans la revue The American Journal of Preventive Medicine

Des projections enthousiasmantes. Actuellement, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) fait environ 17.000 morts par an au sein de la population américaine. Ce virus, découvert pour la première fois à la fin des années 1970, provoque notamment la destruction des cellules immunitaires du malade. Le syndrome d'immunodéficience acquise, plus connu sous l'acronyme sida, constitue la dernière phase de l'infection au VIH. 

En 2011, un rapport de l'Unicef rapportait que la proportion d'individus atteints du VIH aux Etats-Unis était stable depuis la fin des années 1990. L'étude parue lundi dans The American Journal of Preventive Medicine vient cependant apporter de nouvelles prévisions chiffrées porteuses d'espoir.

Grâce à l'analyse de données du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention), des chercheurs de l'Université Johns Hopkins sont parvenus à prévoir un déclin du VIH aux Etats-Unis d'ici 2025. Selon leurs estimations, le taux de mortalité pourrait passer en dix ans de 24% à 12.5%. En d'autres termes, il baisserait de 70%. Par ailleurs, si environ 39.000 nouveaux cas sont dépistés chaque année aux Etats-Unis, seulement 12.000 infections supplémentaires pourraient être observées en 2025.

La nécessité d'un effort soutenu. Les chercheurs à l’origine de l’étude alertent : si l’éradication du VIH aux Etats-Unis est possible, elle demeure conditionnelle et dépend de la volonté des autorités publiques.

Afin d’encourager les pouvoirs publics américains, les scientifiques ont élaboré une feuille de route ambitieuse reposant sur deux plans sanitaires successifs. Ces plans sanitaires sont tous deux fondés sur une intensification de la prévention, du diagnostic et du traitement. 

David Holtgrave, co-auteur de l’étude et professeur à l’Ecole Bloomberg de l’Université Johns Hopkins, est optimiste. Pour lui, "ces objectifs ont beau être ambitieux, ils peuvent être atteints s’il y a un engagement national intense et constant dans les dix prochaines années."

Reste à savoir si l’administration Trump, qui a fait de l’opposition à l’Obamacare un de ses principaux combats, soutiendra ces plans de lutte contre le VIH qui pourraient sauver des milliers de vies dans les années à venir.