Santé : un quiz pour mieux prévenir les cancers

  • A
  • A
Santé : un quiz pour mieux prévenir les cancers
Partagez sur :

3 MINUTES CHRONO - Grâce à un questionnaire sur internet, vous comprendrez mieux les risques de développer un cancer. 

Quand on parle de cancer, les Français évoquent souvent la fatalité, l'âge ou encore les risques héréditaires. Pourtant, on estime à 40% le nombre de cancers qui résultent de l'exposition à des facteurs liés à nos modes de vie et nos comportements. La réalité est frappante : 4 cancers sur 10 pourraient être ainsi évités. L'Institut national du cancer (INCa) a décidé d’agir et lance mardi une campagne d'information et surtout un quizz en ligne (le lien du test ici). En seulement 3 minutes, vous identifierez beaucoup mieux les risques.   

Des questions sur vos habitudes et votre environnement. Ce test se présente sous la forme d'un questionnaire avec une vingtaine d'entrées. Il y a bien évidemment des questions sur les principaux facteurs de risques, le tabac et l'alcool, mais aussi sur le manque d'activité physique ou les risques liés à son métier. Vous serez amené à répondre par exemple à la question suivante : ‘dans le cadre de votre travail, avez-vous été exposé à de l'amiante ou des solvants ?’

Identifier vos risques. L'objectif de ce quiz n'est pas de dire : ‘attention, vous avez 30 ou 60% de risques d'avoir un cancer’. L'Institut national du cancer a décidé de mettre en ligne ce questionnaire pour que chacun puisse identifier ses propres risques et de mieux cerner les facteurs.   

Moins de viande rouge pour éviter le cancer du colon ? C'est peu connu mais de nombreux aliments, autant que l'alcool, favorisent tel ou tel risque de cancer. "On sait que le sel et les éléments salés favorisent le cancer de l’estomac. La viande rouge et la charcuterie, elles, seront plus responsables de cancers du colon et du rectum", détaille le docteur Jérôme Viguier, de l’INCa. "Il y a donc des conseils pratiques qui sont donnés comme, par exemple, de limiter sa consommation de viande rouge à moins de 500 grammes par semaine, limiter la charcuterie. Il faut bien entendu consommer cinq fruits et légumes par jour qui ont un rôle protecteur au-delà de la simple localisation digestive. On sait en effet que le risque de contracter un cancer du poumon diminuerait en cas de consommation suffisante de fruits et de légumes".

Ne pas oublier les vaccins. En changeant son alimentation, on peut donc réduire les risques de contracter un cancer. Mais ce quiz permet aussi de mettre l'accent sur l’importance des vaccins pour lutter efficacement contre certains cancers. Les cancers d'origine infectieuse, comme ceux du foie ou du col de l'utérus, représentent environ 3% de l'ensemble des cancers.