"Un mois sans tabac" : "Au Royaume-Uni, les tentatives d’arrêt ont augmenté de 50 %"

  • A
  • A
"Un mois sans tabac" : "Au Royaume-Uni, les tentatives d’arrêt ont augmenté de 50 %"
Pour lutter contre le tabagisme, la France lancera aussi le paquet neutre, au 1er janvier 2017.@ AFP
Partagez sur :

Une opération "un mois sans tabac" sera organisée en novembre. Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme, invité d'Europe 1, soutient cette initiative.

INTERVIEW

Novembre sera un mois sans tabac. Du moins, c’est ce que souhaite la ministre de la Santé, qui a lancé mercredi cette opération de santé publique. Pour le Professeur Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme (CNCT), cette opération, "une bonne idée", a déjà fait ses preuves à l’étranger. "Les résultats sont là. Depuis 2012, au Royaume-Uni, il y a une augmentation de 50% du nombre de tentatives d’arrêt pendant ce mois sans tabac", a-t-il rappelé mercredi soir sur Europe 1. "En temps normal, on a environ 60% des fumeurs qui ne rêvent que d’une chose : arrêter", complète le président du CNCT. "On va les aider à être soutenus par une démarche collective. Et ça, c’est nouveau en France."

Le paquet neutre en 2017. Pour lutter contre le tabagisme, notamment chez les jeunes, la France lancera aussi le paquet neutre, au 1er janvier 2017. "Le paquet est un argument de vente. C’est ce que les spécialistes du marketing appellent le vendeur silencieux", pointe Yves Martinet. "La meilleure preuve, c’est la levée de boucliers de l’industrie du tabac contre cette mesure."

Vers un paquet à 10 euros ?L’autre levier selon lui, c’est le prix. "Pour que ce soit efficace, il faut que l’augmentation soit relativement importante et on parle d’un paquet à 10 euros. Jacques Chirac en 2003-2004 a augmenté les prix de façon importante et il y a eu une réduction du nombre de fumeurs de plus d’1 million de personnes", argumente-t-il.