Un kit de diagnostic du VIH distingué par le Prix de l'inventeur européen

  • A
  • A
Un kit de diagnostic du VIH distingué par le Prix de l'inventeur européen
Le kit n'est pas plus grand qu'une machine à café (photo d'illustration)@ AFP
Partagez sur :

Ce kit a été créé pour les pays en voie de développement. Il ne requiert pas de transport réfrigéré et donne un résultat fiable, avec seulement quelques gouttes de sang. 

Alors que les autotests sont en vente libre en France, un kit de diagnostic du VIH pour les pays en voie de développement a été distingué jeudi, à Lisbonne, par le Prix de l'inventeur européen.

Des résultats instantanés et fiables. La Franco-Britannique Helen Lee, directrice de recherche à l'université de Cambridge, s'est vu décerner le "prix populaire", attribué par 60.000 internautes, pour cet appareil de diagnostic. "De la taille d'une machine à café, il ne requiert pas de transport réfrigéré et je peux former quelqu'un à son utilisation en 10 minutes", a-t-elle expliqué. Avec quelques gouttes de sang, la machine, opérationnelle depuis 2012, donne des résultats instantanés et fiables. Elle a déjà permis de dépister 40.000 personnes au Malawi et en Ouganda avec l'aide de Médecins sans frontières.

Des innovations technologiques. Décerné par l'Office européen des brevets (OEB), le prix récompense depuis 2006 des innovations technologiques. Un jury d'experts et, depuis trois ans, des internautes, attribuent six prix à 15 finalistes choisis parmi 400 candidatures. Lauréats dans la catégorie "PME", le scientifique danois Tue Johannessen et son équipe ont mis au point un procédé permettant de neutraliser jusqu'à 99% des émissions d'oxydes d'azote, polluant émis notamment par les moteurs diesel, en utilisant de l'ammoniac solide. Le neurochirurgien français Alim-Louis Benabid a quant à lui été récompensé dans la catégorie "recherche" pour son traitement des symptômes de la maladie de Parkinson par stimulation électrique.