Tests prometteurs du vaccin contre le Zika abandonné par Sanofi

  • A
  • A
Tests prometteurs du vaccin contre le Zika abandonné par Sanofi
Le virus Zika est transmis par les moustiques de types Aedes@ MARVIN RECINOS / AFP
Partagez sur :

Les premiers résultats d'un essai clinique sur le vaccin contre Zika développé initialement par le laboratoire Sanofi sont "très prometteurs".

Un vaccin contre le virus Zika, dont Sanofi a arrêté le développement en septembre en raison notamment des pressions politiques sur le prix de ce produit, donne des réponses positives chez plus de 90% des personnes prenant part à un test clinique, ont dit lundi des chercheurs américains.

De premiers résultats "très prometteurs". Ces résultats, publiés dans le journal Lancet, suggèrent que le vaccin était peut-être promis à un bel avenir. Les résultats intermédiaires publiés par Lancet ne garantissent pas l'efficacité du vaccin mais "les données de réponses immunitaires chez les humains sont très prometteurs", a déclaré le docteur Barouch, spécialisé dans la recherche sur les vaccins d'un centre médical à Boston lié à Harvard, où se déroule l'un des trois essais cliniques du vaccin.

Un virus contenu mais toujours à surveiller. En février 2016, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait qualifié l'épidémie de Zika d'urgence sanitaire mondiale. Transmis par des moustiques de type Aedes, ce virus, qui provoque de graves malformations chez le nourrisson et une affection du système nerveux chez l'adulte, a été observé principalement en Amérique du Sud. Il y a plus d'un an, l'OMS a annoncé la fin de cette urgence mondiale tout en estimant que le virus Zika devait toujours être suivi de près.

Un premier accord avec les États-Unis. En septembre 2016, Sanofi avait annoncé que les autorités sanitaires américaines avaient donné leur accord pour financer à hauteur de 43,2 millions de dollars (36,4 millions d'euros) le développement d'un vaccin contre le virus Zika. Mais cet accord a ensuite été remis en cause par le sénateur du Vermont Bernie Sanders et d'autres élus qui ont demandé aux autorités de revoir les termes financiers conclus avec le laboratoire français.

Des essais cliniques suspendus faute de financement et de patients. En août, la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), l'autorité américaine responsable de la recherche et développement avancés dans le domaine biomédical, a annoncé cesser de financer le développement clinique du vaccin ZPIV contre le virus Zika. Au nom de cette décision de la BARDA et de la difficulté d'organiser des essais cliniques humains du fait de l'atténuation de l'épidémie, Sanofi a annoncé en septembre l'arrêt du développement du vaccin contre le Zika.