Tabac : une étude indépendante va se pencher sur la cigarette électronique

  • A
  • A
Tabac : une étude indépendante va se pencher sur la cigarette électronique
L'étude sera financée à hauteur d'un million d'euros par le ministère de la Santé.@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1259 partages

Jusqu'à présent, aucune étude scientifique n'a prouvé son efficacité. Désormais, une étude indépendante est financée par le ministère de la Santé pour trancher.

INFO EUROPE 1

Oui ou non, la cigarette électronique permet-elle d'arrêter le tabac ? A ce jour, aucune étude n'a réellement pu répondre scientifiquement à cette question. Dans le cadre des programmes hospitaliers de recherche clinique (PHRC), le ministère de la Santé vient d'accorder un financement d'un million d'euros à une étude scientifique indépendante.

Plus efficace que le Champix ? L'idée, c'est de comparer la cigarette électronique à un médicament qui, lui, a démontré son efficacité malgré certains effets secondaires, à savoir le Champix. Pour cela, l'équipe de chercheurs, pilotée par le docteur Ivan Berlin, de la Pitié-Salpêtrière, va recruter à partir de septembre 700 fumeurs âgés de plus de 18 ans. Les fumeurs seront répartis au hasard et sans le savoir en trois groupes : certains prendront le médicament, d'autres une cigarette électronique avec de la nicotine, et les derniers, un placebo. Au bout de trois mois, les chercheurs étudieront ce qui a le mieux fonctionné. En clair, quel groupe contient le plus de personnes ayant arrêté "complètement" de fumer.

Des résultats très attendus. L'étude va s'étaler sur deux ans. Et les résultats sont déjà très attendus. En France, en effet, même si certains médecins en louent les bienfaits, les autorités sanitaires ne savent pas encore si elles peuvent ou non recommander officiellement la cigarette électronique comme un outil de sevrage tabagique. La Grande-Bretagne, elle, vient franchir le pas, en décidant de rembourser une marque de cigarette électronique pour les fumeurs, au même titre que les patchs.