Sida, traitement et contamination : où on est-on ?

  • A
  • A
Partagez sur :

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, jeudi, Gérald Kierzek fait le point sur Europe 1 sur les traitements pour lutter contre la maladie.

Environ 2,5 millions de personnes sont encore infectées chaque année par le virus du Sida dans le monde, selon une étude parue dans la revue médicale The Lancet HIV en juillet. Des progrès ont pourtant été faits en matière de traitements contre le virus, explique le docteur Gérald Kierzek dans Questions de santé, jeudi, sur Europe 1.

Les trithérapies. Les derniers progrès en matières de traitements, ce sont les fameuses trithérapies. "On est capable avec cette trithérapie d'avoir une charge virale indétectable. C'est à dire que la quantité de virus n'est plus détectable dans l'organisme. Et cela permet une espérance de vie de qui peut être de plusieurs décennies", indique Gérald Kierzek.

Pour les futures mamans aussi. L'autre progrès concerne les futures mamans et leurs bébés. "Aujourd'hui, on peut être séropositives et mettre au monde un enfant qui est séronégatif, avec des trithérapies qui sont de mieux en mieux tolérées, qui sont de moins en moins contraignantes", précise le médecin.

Le Truvada molécule miracle ? Elle a été présentée comme étant une molécule préventive. Le Truvada, lorsqu'elle est prise avant un rapport sexuel protégerait de la transmission du virus. "Les résultats sont réels mais elle ne fonctionne pas à 100 %. Elle doit être utilisée en plus des autres moyens", insiste le médecin.

Les jeunes mal informés. Les clichés et idées fausses sur le Sida ont la vie dure. Selon un sondage Ifop réalisé début 2016, 7% des jeunes âgés entre 15 et 24 ans, pensent que la pilule du lendemain permet d'empêcher la transmission du VIH et 20% affirment que le virus du sida peut se transmettre via un simple baiser. "Il faut rappeler que l'on ne guérit pas encore du VIH et que le seul moyen de prévenir c'est le préservatif", ajoute Gérald Kierzek.