Sida : premier espoir de guérison après un vaccin

  • A
  • A
Sida : premier espoir de guérison après un vaccin
Image d'illustration.@ MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Selon "La Provence", l'essai d'un vaccin thérapeutique à Marseille a donné des résultats concluants.

Depuis trente ans, 200 essais de vaccin ont été réalisés afin de mettre fin au virus du sida. Sans succès. Mais le vent pourrait tourner grâce à un vaccin thérapeutique testé à Marseille depuis 2013. Selon des informations de La Provence, les résultats de ce test qui seront publiés prochainement rapportent le cas de neuf patients chez qui le virus est devenu indétectable dans le sang.

46 volontaires. L'essai, mené depuis février 2013 par les Dr Erwann Loret et Isabelle Ravaux au Centre d'Investigation Clinique de l'hôpital de la Conception, a concerné 46 volontaires, malades du Sida depuis plus d'une dizaine d'années. Répartis dans quatre groupes dont un placebo, ils ont subi chacun trois injections sur un an. Puis, après interruption de leur trithérapie, ils ont été suivi de près afin de voir l'évolution du virus dans leur organisme. 

VIH indétectable. Selon le quotidien régional, ce sont neuf patients qui ont réagi positivement au vaccin. Trois mois après les injections, plus aucune trace de VIH n'était détectable dans leur sang. Et trois ans après cet essai, trois d'entre eux sont toujours dans ce cas. Ces résultats très encourageants seront publiés très bientôt dans la revue médicale américaine Retrovirology

Déjà concluant sur des animaux. Le vaccin thérapeutique testé à Marseille utilise la protéine TaT pour attaquer le virus. Le sida, pour multiplier ses cellules dans un organisme infecté, secrète une protéine appelée Tat qui perturbe le système immunitaire. Or, l'injection de protéines Tat synthétisées engendre des anticorps capables de détruite les protéines Tat du sida. Ce processus a déjà prouvé son efficacité sur des animaux lors de précédents tests.