Se lever tôt, une bonne idée, vraiment ?

  • A
  • A
Se lever tôt, une bonne idée, vraiment ?
@ PUNIT PARANJPE / AFP
Partagez sur :

Populaire, le réveil aux aurores fait de plus en plus d'adeptes. Mais est-ce réellement bon pour votre santé de vous joindre à la tribu grandissante des lève-tôt ?

Chaque matin à 5h45, la patronne du Vogue américain s'accorde une heure de tennis avant son brushing quotidien. Le directeur général d'Apple Tim Cook se lève lui à 3h45 et commence à envoyer des mails de boulot dès 4h30. Pour eux, le secret de la réussite tient en trois mots : se lever tôt. C’est aussi l’intime conviction de la star américaine du développement personnel, Hal Elrod, auteur du best-seller The Miracle Morning, disponible en français depuis jeudi 10 mars. Mais quels sont les bienfaits réels sur la santé d'un réveil aux aurores ?

LES PLUS

Un "supplément de vie" le matin, vraiment ? La théorie de ce best-seller est simple : se lever plus tôt que d'ordinaire – impérativement avant 8h00 - permet de s'accorder un "supplément de vie". C'est à dire une tranche horaire pour méditer, faire du sport, se fixer les objectifs de la journée. Mais défier le cadran horaire pour s’accorder "un supplément de vie", est-ce vraiment bon pour la santé ?

Bénéfique s’il permet de faire du sport, d’être à la lumière. Admettez que ces selfies en baskets qui pullulent sur vos fils Facebook dès le petit-déjeuner vous hérissent parfois. Sachez pourtant qu'un réveil au chant du coq peut précisément être bénéfique pour votre santé s’il vous permet de vous dépenser ou de profiter davantage de la lumière extérieure. S’exposer davantage à la lumière naturelle, surtout le matin, constitue un apport en vitamine D qui a entre autres pour effet de fortifier les os. Bonus : si vous réveiller tôt vous permet également de faire plus de sport que d'habitude, c'est un autre bon point pour votre santé. Le créneau du matin est d'ailleurs de plus en plus populaire dans les salles de sport, qui multiplient donc leurs offres matinales dans les grandes villes.

LES MOINS

Nocif s’il perturbe votre sommeil ou votre horloge biologique. Attention toutefois à ne pas brusquer vos horloges internes en vous levant trop tôt : ça peut être contre-productif pour votre santé. Car nos rythmes biologiques sont assez divers. Chez certaines personnes, le sommeil est plus profond avant minuit, tandis que d’autres peinent à entrer rapidement dans un sommeil récupérateur. "Chaque individu gère les stimuli extérieurs (lumière, activité physique) à sa façon. Pour ceux dont l’horloge biologique est synchronisée plus tard, changer de rythme est impossible", affirme sur Slate Joëlle Adrien, neurobiologiste et directrice de recherche à la Société française de recherche et médecine du sommeil. Il ne faut donc pas qu'à terme la méthode du Miracle Morning génère des carences en sommeil. 

Une méthode à personnaliser pour en tirer des bienfaits. La traduction française de Miracle Morning est postfacée par le Dr Eric Charles, psychiatre au service hospitalo-universitaire de Limoges. Enthousiaste, il "prescrit" sans hésitation la lecture de l’ouvrage, tout en recommandant de "personnaliser au maximum" cette pratique afin de rester en harmonie avec son horloge biologique personnelle. Rien ne vous empêche d'essayer un nouveau rythme, mais si vous n'y parvenez vraiment pas sur le long terme, inutile de faire du zèle et d'aller contre votre horloge biologique.