Sauter le petit-déjeuner : pas si mauvais pour la santé

  • A
  • A
Sauter le petit-déjeuner : pas si mauvais pour la santé
@ Max PPP
Partagez sur :

SANTÉ- Selon deux études scientifiques, sauter le petit-déjeuner n'augmente pas les risques d'obésité, ni le taux de cholestérol.

Et si le petit-déjeuner n'était finalement pas le repas le plus important de la journée ? C'est du moins ce qu'affirment deux études scientifiques, une britannique et une américaine, publiées récemment dans la revue The American Journal Of Clinical Nutrition. Les chercheurs assurent en effet que sauter le premier repas de la journée ne serait pas si grave pour la santé.

>> A ÉCOUTER - "Il faut diversifier le petit-déjeuner"

Pas de lien avec l'obésité ou le cholestérol. Les chercheurs sont partis de l'idée très répandue selon laquelle, sauter le petit-déjeuner augmenterait les risques d'obésité et provoquerait un fort taux de cholestérol. La première étude constate que manger le matin n'est pas un élément clé dans le cadre d'un régime amaigrissant. Et la seconde étude assure même que le petit déjeuner n'a pas forcément un impact positif.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi les Français boudent le petit-déj ?

Dans le détail, la première étude, qui est américaine, a suivi 300 personnes pendant 3 mois et demi. Des volontaires qui souhaitaient tous perdre du poids. La moitié d'entre eux a mangé le matin, l'autre non. Résultat : pas un seul n'a perdu le moindre gramme.

L'autre étude va encore plus loin. Une équipe britannique a observé l'intérêt du petit-déjeuner d'un point de vue plus médical. Sur l'évolution du poids, mais aussi sur le niveau de cholestérol, ou encore sur le taux de sucre dans le sang des participants. Au final, sur ces trois points, les chercheurs n'observent pas, ou peu, de différences entre une personne qui mange le matin et une autre pas.

Le petit-déjeuner reste important pour les enfants. Seule différence : les mangeurs du matin seraient juste plus dynamiques au cours de la matinée. Une conclusion qui a un intérêt particulier chez les enfants et les adolescents. Pour eux, en revanche, c'est prouvé : sauter le petit-déjeuner peut diminuer la vigilance et la concentration au cours du reste de la journée.