Sans gluten, régime paléo, régime viking : les nouveaux modes alimentaires sont-ils vraiment efficaces ?

  • A
  • A
Sans gluten, régime paléo, régime viking : les nouveaux modes alimentaires sont-ils vraiment efficaces ?
Près de 5 millions de Français seraient séduits par le régime sans gluten. (Image d'illustration)@ AFP
Partagez sur :

A l'occasion de la Semaine du Goût, Europe1.fr fait le point sur les nouvelles tendances alimentaires qui nous promettent une vie plus saine.

Le plat préféré des Français ? Le plateau de fruits de mer, selon un sondage BVA pour la presse régionale paru samedi. Le magret de canard arrive tout de suite derrière, suivi du steak-frites, sur la troisième marche du podium. Pourtant, d'autres formes de régimes et tendances alimentaires semblent avoir le vent en poupe dans l'Hexagone. A l'occasion de la Semaine du Goût qui se déroule du 10 au 16 octobre dans toute la France, Europe 1 a décrypté les nouveaux modes alimentaires qui nous promettent une vie toujours plus saine. 

>> Le régime sans gluten : attention aux carences alimentaires. Sans gluten, sans viande, sans lactose : la mode du "sans" a envahi les rayons des magasins ces dernières années. Venues d'Angleterre, ces tendances restrictives connaissent un beau succès dans l'Hexagone puisqu'on estime à 5 millions le nombre de Français adeptes du sans gluten, dépassant de loin les 600.000 personnes (1% de la population) réellement intolérantes au gluten. 

Le régime du sans gluten pèse lourd sur le marché de l'alimentaire : près de 40 millions d'euros. Selon le docteur Gérald Kierzek, cette pratique est "clairement un business" qui peut conduire à des carences nutritionnelles, "notamment en protéine". Un régime pas sans danger donc, dont 60 millions de consommateurs dénonçait en janvier dernier la composition des aliments. Premier constat : ces produits contiennent moins de fibre et de protéines que les produits classiques.

Sans encadrement médical, l'adoption d'un tel régime peut s'avérer dangereux pour la santé. Selon Boris Hansel, endocrinologue nutritionniste à l’Hôpital Bichat (Paris) joint par Europe1.fr, il faut "apprendre à décrypter les étiquettes" : "Les sucres qui sont contenus dans ces aliments ont souvent un fort index glycémique c’est-à-dire qu’ils font monter, plus encore que les produits qui contiennent du gluten, le taux de sucre dans le sang". On peut du coup compenser le gluten en renforçant la consommation de carbone, contenu dans le riz ou les légumes secs, recommande Boris Hansel.

>> Le régime sans viande : la promesse d'une vie plus longue ? D'après une étude américaine, suivre un régime vegan, sans viande, ni lait, permettrait en effet de vivre vieux. Un régime favorisant les fruits, les légumes et limitant la consommation de viande rouge et de sucre permettrait de prévenir ainsi 5,1 millions de décès d'ici à 2050. D'après l'étude, on pourrait éviter 8,1 millions de décès en moins avec une alimentation exclusivement vegan. Une pratique qui permettrait aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'environ 29%

"On peut tout à fait vivre sans manger de viande", explique Boris Hansel ajoutant qu'il faut varier son alimentation afin d'éviter les carences alimentaires.

>> Le régime "Paléo" : gare à l'aspect trop restrictif. Selon les adeptes de ce régime, revenir trois millions d'années en arrière permettrait d'échapper à de nombreuses maladies. Les promoteurs de ce régime partent du constat que nos gènes n'ont évolué que de 0,02% depuis 40.000 ans. Il s'agit de retourner à une époque où les produits transformés n'existaient pas et où l'assiette fait la part belle aux aliments crus : fruits de saison, à l'huile d'olive, aux légumes crus et cuits à la vapeur douce tout en renonçant aux produits laitiers et autres dérivés de légumineuses apparus lors de la révolution agricole du néolithique.

Un régime incompatible avec notre époque industrielle ? "Tout est compatible", rassure Boris Hansel, "tant que l'individu y trouve un intérêt et ne se met pas en danger". Mais gare à l'aspect trop restrictif de la nutrition paléolithique, difficile à tenir sur le long terme, surtout si l'on pratique une activité physique intense.

>> Le régime Viking : faire attention à la base de l'équilibre alimentaire. Adopté par des célébrités comme Oprah Winfrey, le régime venu du froid a été popularisé par plusieurs chefs scandinaves. Concrètement, que mange t-on avec le régime viking ? Du poisson, des baies, des légumes, des céréales. "Il faut toujours faire attention à la base de l'équilibre alimentaire", quel que soit le régime, prévient encore Boris Hansel. 

>> Des régimes à l'efficacité prouvée médicalement. Le médecin préfère parler des régimes testés et approuvés par les scientifiques comme la diète méditerranéenne ou le régime Dash, permettant de lutter contre l'hypertension. Boris Hansel confie également n'avoir jamais vu passer dans son cabinet de personnes totalement obsédées par les régimes mais recommande de toujours se poser ces trois questions lorsqu'on adopte une nouvelle méthode alimentaire : est-ce dangereux, le régime est-il efficace et est-il médicalement recommandé.