Qu'est-ce que le phénomène de Raynaud ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Il est conseillé de se couvrir au mieux et d'éviter certaines substances, dont le tabac et café pour éviter l'arrêt momentané de la circulation sanguine qui se manifeste avec le froid.

Le phénomène ou même maladie de Raynaud est un arrêt temporaire de la circulation du sang au niveau des extrémités et notamment des doigts, définit Gérald Kierzek, médecin d'Europe 1. Les vaisseaux se contractent avec le froid. Les doigts deviennent blancs et insensibles, voire peuvent virer au bleu.

Quelles origines ? Le phénomène évolue par crises, en période de froid, de variations de températures ou d'humidité. Les émotions fortes ou le stress, ainsi que le tabac et al caféine sont autant de facteurs de déclenchement des crises.

Quelle gravité ? "Dans 80% des cas, la maladie (dans un cas plus poussé que le phénomène) est sans gravité. Dans 20% des cas, le phénomène ou la maladie est secondaire", indique le médecin. Elle peut ainsi être la conséquence d'une prise de médicaments pour le cœur (bêtabloquants) ou contre la migraine comme l'ergot de seigle par exemple. A noter que la prise de certaines substances illicites comme le cannabis ou le LSD peuvent aussi jouer le rôle de déclencheur. Des maladies plus générales, comme des maladies inflammatoires peuvent aussi être à l'origine du phénomène.

Comment s'en préserver ? Il faut au maximum éviter les facteurs favorisants, en particulier le tabac et le café pour voir si le fait de ne pas prendre ces substances améliore la situation. Il est également nécessaire de se couvrir et de se mettre au chaud le plus possible. Il faut évidemment se parer de moufles ou de gants mais tout le corps et "notamment les orteils" qui peuvent aussi être touchés par le phénomène.

Gérald Kierzek conseille également de tenir un journal de ses crises afin de repérer quels facteurs favorisent ou amoindrissent les effets. Comme la prise de médicaments peut aussi être un déclencheur, il ne faut pas hésiter à jeter un œil aux notices et si les crises se répètent, consultez votre médecin.