Profitez de l'été pour apprendre les gestes qui sauvent

  • A
  • A
Partagez sur :

L'opération d'information et de formation de la caravane de la Croix Rouge, autour des gestes qui sauvent et de la prévention des risques, débute lundi 25 juillet.

Comme chaque été, la caravane de la Croix Rouge sillonne les villes de France pour informer et initier le plus grand nombre aux gestes des premiers secours, depuis l’utilisation d'un défibrillateur jusqu’aux comportements qui sauvent devant une situation exceptionnelle.

9 villes desservies par la caravane. Pour l’édition 2016 de son périple, la caravane fera halte, à partir du 25 juillet et jusqu’au 20 août, dans neuf villes de l’est et de la moitié sud, particulièrement prisées par les vacanciers : La Ciotat, Bordeaux, Metz, Dinard, Illkirch, Savigny-le-Temple, Roquebrun, La Salvetat et Cessnon.

"On apprend à être informé sur l’ensemble des risques, petits ou grands, qui peuvent ponctuer le quotidien des personnes. On apprend à savoir éviter les dangers, à réagir de façon adaptée, et surtout à connaitre les bon gestes et les réflexes", détaille au micro du Grand Direct de la Santé Sandrine Witeska, directrice communication de la Croix Rouge.

Entendu sur Europe 1
Tout le monde peut sauver une vie en connaissant les bons gestes

À la portée de chacun. À cette fin, les bénévoles proposent plusieurs formations, accessible dès l’âge de 10 ans, tel que qu’"Alerter, masser, défibriller" autour des accidents cardiaques qui, en France, coûte la vie à une personne toutes les dix minutes. "Ça n’est pas compliqué, ça n’est pas hors de portée. Tout le monde peut sauver une vie en connaissant les bons gestes", martèle la responsable. Une nouveauté cette année : une initiation destinée aux moins de 10 ans pour leur apprendre à alerter et même à conseiller les plus grands sur leur comportement, explique Sandrine Witeska.

Apprendre dès l'école. "La vraie difficulté c’est que ces gestes ne sont pas assez appris aux enfants à l’école", pointe le docteur Martine Pérez, généraliste pour le Grand Direct de la Santé d’Europe 1, qui salue l’initiative de la Croix Rouge. De son côté, Sandrine Witeska rappelle qu’il est essentiel, pour les personnes déjà formées, de rafraîchir régulièrement leurs connaissances. Surtout, ce type d’opération "peut donner l'envie aux gens d’aller plus loin, et de se former sur des formations qualifiantes."